Tour de France : découvrez le parcours de la 14ème étape entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende

  • A
  • A
Le profil de la 13ème étape samedi est favorable aux baroudeurs.
Le profil de la 13ème étape samedi est favorable aux baroudeurs. © AFP
Partagez sur :
Samedi, c'est le jour des baroudeurs. Sur les 188 km de la 14ème étape entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende,le peloton empruntera des routes accidentées, favorables aux attaquants.
L'ETAPE DU JOUR

Pour ceux qui aiment attaquer, c’est le jour J. Sur un parcours casse-pattes de 188 km, le peloton du Tour de France ira samedi de Saint-Paul-Trois-Châteaux à Mende via trois difficultés : la côte du Grand Châtaignier, le Col de Croix de Berthel et le Col du Pont sans Eau. Les sprinteurs ne devraient pas pouvoir monter en haut du col de Mende, la montée Laurent-Jalabert, où sera jugée l'arrivée, à plus de 1000 mètres.

  • Le parcours de l’étape : attention aux baroudeurs

De Saint-Paul-Trois-Châteaux à la préfecture de la Lozère, le parcours de 188 kilomètres emprunte des routes usantes, souvent accidentées, même si quatre ascensions seulement sont répertoriées dans cette étape de moyenne montagne. À partir du sprint intermédiaire de Bessèges (km 90), la route grimpe dans les forêts des Cévennes. Le col de la Croix-de-Berthel (9,1 km à 5,3 %) est classé en deuxième catégorie mais il est encore distant de 59 kilomètres de l'arrivée. Le final emprunte la côte de la Croix-Neuve (2ème catégorie) avant l’arrivée sur l'aérodrome de Mende-Brenoux.

  • La difficulté du jour : la montée Jalabert

La côte de la Croix Neuve est un classique du Tour, puisque Mende accueille sa cinquième arrivée de la Grande Boucle. Pendant trois kilomètres, les coureurs devront affronter une forte pente, près de 10% de moyenne et des passages à près de 14%. Mais au sommet, il restera encore 1.500 mètres en faux plat montant, direction l’aérodrome qui accueille l’arrivée. Lors de la dernière arrivée du Tour à Mende, en 2015, Thibaut Pinot et Romain Bardet, en tête en haut de la côte, s’étaient trop marqués et avaient vu le retour gagnant du Britannique Steve Cummings.

  • L'anecdote : feu d’artifice le 14 juillet

Le 14 juillet 1995, les coureurs du Tour de France avaient rendez-vous à Mende, qui accueillait alors pour la première fois le peloton. Dès les premiers kilomètres, Dario Bottaro, Laurent Jalabert, Melchior Mauri, Massimo Podenzana, Neil Stephens et Andrea Peron s’échappent. À 90 km de l’arrivée, le groupe compte plus de 10 minutes d’avance. Derrière, la Gewiss de Bjarne Riis craint pour la 3ème place du Danois et roule, alors que Laurent Jalabert est Maillot jaune virtuel. Au pied de la côte de la Croix Neuve, Laurent Jalabert attaque. Il monte vite. Très vite. Trop vite pour le reste de l’échappée qui ne peut suivre. Laurent Jalabert s’impose et remporte une victoire de prestige, le 14 juillet. À tel point que la côte de la Croix Neuve est renommée montée Laurent-Jalabert en 2005.

  • Le classement général

1 - Geraint THOMAS (GBR/SKY) - en 49h24’43’’

2 - Chris FROOME (GBR/SKY) - à 1' 38''

3 - Tom DUMOULIN (HOL/SUN) - à 1'50''

4 - Primoz ROGLIC (SLV/TLJ) - à 2'46''

5 - Romain BARDET (FRA/ALM) - à 3’07’’

    • Maillot vert : Peter SAGAN (SVQ/BOR)
    • Maillot à pois : Julian ALAPHILIPPE (FRA/QST)
    • Maillot blanc : Pierre LATOUR (FRA/ALM)
  • Les horaires TV
    • Sur France Télévisions : sur France 3 à 12h50, puis retour sur France 2 à 15 heures, suivi de Vélo Club à 17h45 .
    • Sur Eurosport : à 12h50 sur Eurosport 1, suivi des Rois de la Pédale à 17h35.
Europe 1
Par Maxime Martinez