Tennis : les joueurs fatalistes devant les reports et annulations de tournoi

  • A
  • A
13:03
© Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :
La pandémie mondiale du coronavirus a contraint l’ATP et la WTA à interrompre les circuits masculin et féminin au moins jusqu'au 13 juillet prochain. Résultat : Roland-Garros a été décalé au mois de septembre alors que le tournoi de Wimbledon, lui, a été purement et simplement annulé.

C’est l’un des Majeurs favoris des joueurs français, au même titre que Roland-Garros. Le tournoi du Grand Chelem de Wimbledon, initialement prévu du 29 juin au 12 juillet, a été annulé par l’organisation, à cause du Covid-19. Nicolas Mahut, vainqueur en double de Wimbledon et grand fan du gazon londonien accuse le coup.

"Quand je fais mon planning de la saison, c’est l’événement que je ne veux pas rater, c’est un crève-cœur de ne pas pouvoir le disputer. C’est comme s'il n’y avait pas de Tour de France en cyclisme", s’est lamenté l’Angevin sur Europe 1.

Richard Gasquet : "Ce qui me manque le plus, c’est de vivre"

Nicolas Mahut, qui a le record du match le plus long de l’histoire du tennis professionnel justement à Wimbledon (11 heures et 5 minutes de jeu, match perdu contre l’Américain Isner, ndlr) doit composer avec cette annulation. "La priorité est ailleurs", relativise le tennisman de 38 ans. 

"C’est totalement normal, je n’ai pas tous les tenants et aboutissants, mais c’est trop juste que de s’imaginer jouer dans trois mois. C’est un cas totalement nouveau, ça fait bizarre pour tout le monde", a pour sa part réagi au micro d’Europe 1 Richard Gasquet, deux fois demi-finaliste à "Wim". Mais le Biterrois se veut philosophe : "Cela manque à tout le monde. Roland-Garros, Wimbledon, ce sont des tournois exceptionnels, mais ce qui me manque, c’est de vivre. Ces annulations me paraissent dérisoires par rapport à ce qu’il se passe en ce moment."

Saison blanche ou reprise à l'automne, les joueurs dans le flou

Pour l’heure, impossible de savoir quand l’activité tennistique pourra reprendre. "L’arrêt du circuit, il faut vivre avec, c’est difficile, tous les joueurs de tennis sont au chômage", rappelle Nicolas Mahut sur Europe 1. "La reprise est censée être le 13 juillet, l’ATP doit sûrement travailler pour une reprise en août, mais rien n’est sûr." Pour Richard Gasquet, "peut-être qu’il y aura aussi une saison blanche, il faudra l’accepter".

Nicolas Mahut, lui, se veut plus optimiste : "Je suis partisan, si on a une fenêtre de jeu, qu’on l’utilise au maximum. Si c’est septembre, ce sera septembre. Il faut rester optimiste et jouer dès que le conditions sanitaires seront réunies." En tout cas cette situation n’est pas la meilleure pour la préparation physique et mentale. "Quand tu es joueur de tennis, il ne faut jamais trop s’arrêter", explique Richard Gasquet. "Alors, oui, c’est comme si on avait une pré-saison, mais là ça me parait compliqué de jouer dans trois mois." Si le tennis reprend bel et bien cet été…

Europe 1
Par Julien Froment