Roger Federer, de retour à Roland-Garros : "Je pense que je peux aller loin"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
De retour à Roland-Garros après trois éditions manquées, Roger Federer explique sur Europe 1 qu'il pense pouvoir "poser des difficultés aux meilleurs joueurs".
INTERVIEW

Si Roger Federer n'est que numéro 3 au classement ATP, il est bien l'attraction numéro 1 de ce Roland-Garros 2019. Le Suisse, qui n'a plus foulé les courts de la porte d'Auteuil depuis 2015, fait son grand retour cette année. Et il ne vient pas pour faire de la figuration.

"Je ne suis pas le favori, je suis bien conscient de cela mais je pense quand même que je peux aller loin. Je pense que je peux poser des difficultés aux meilleurs joueurs ici sur terre", a-t-il estimé au micro de Bernard Poirette sur Europe 1 dimanche.

Celui qui a remporté le tournoi en 2009 assure qu'il se sent "très bien, beaucoup mieux qu'il y a quelques années". "C'est une très bonne année, j'ai très bien débuté."Le Suisse a remporté deux titres depuis le début de l'année, et notamment le Masters 1000 de Miami au mois de mars.

"Tant que j'ai l'impression que je peux encore battre les meilleurs, je resterai"

Du haut de ses 37 ans, "Rodgeur" n'exclut pas malgré tout de revenir à Roland-Garros après cette édition 2019. "Tant que je prends du plaisir et que j'ai l'impression que je peux encore rester sur les grands tournois et battre les meilleurs, je resterai encore un peu", convient-il.

Aujourd'hui, Federer savoure alors qu'il ne s'imaginait pas continuer à être performant à son âge. "J'ai arrêté de skier il y a onze ans parce que je pensais être à la fin de mes jours sur le circuit, que je n'avais encore que quatre ou cinq bonnes années et qu'après c'était terminé et là, onze ans plus tard, je suis toujours en train de jouer", confie-t-il. Mais la légende n'est pas éternelle. "Dans cinq ans, en revanche, j’aurai plus de 40 ans. C’est difficile de me voir faire ça encore", sourit le Suisse.

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau