Quand Ribéry s’énerve sur Twitter

, modifié à
  • A
  • A
© TOBIAS SCHWARZ / AFP
Partagez sur :
Un internaute a tourné en dérison le soutien du footballeur à un enfant syrien. Ce qui a déclenché un échange peu amène sur Twitter.

L'intention était louable mais a fini en échange de tweets bien vulgaires. Jeudi, Franck Ribéry prend position sur Twitter pour soutenir un enfant syrien rendu borgne par un bombardement et utilise le hasthag #SolidarityWithKarim (solidarité avec Karim). Sauf que ce tweet plutôt charitable a été tourné en dérision par un internaute qui a fait allusion à Karim Benzema. Et a déclenché une "discussion" insultante.

Une expression "choisie". Premier acte : l'internaute répond au joueur du Bayern de Munich avec une expression fleurie. Deuxième acte : le footballeur se fend d'une déclaration en reprenant l’expression de l'internaute et en lui conseillant de regarder vraiment quel était le but de son premier tweet avant de commenter. Pour voir quel étaient les mots "choisis" par les protagonistes de cette belle conversation, on vous laisse observer par vous-même...

L'internaute s'est ensuite "étonné" de la réaction au "premier degré" du footballeur. Le joueur, lui, avait entre temps supprimé son tweet insultant.