Qualifs Euro 2020 : les Bleus battent facilement l'Andorre, Coman encore buteur

, modifié à
  • A
  • A
Les Bleus félicitent Coman, buteur contre Andorre.
Les Bleus félicitent Coman, buteur contre Andorre. © Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
L'équipe de France n'a pas connu de problèmes face à l'Andorre (2-0), mardi soir en qualifications pour l'Euro 2020. Kingsley Coman a à nouveau marqué, imité par Clément Lenglet et Wissam Ben Yedder. 

Une victoire sans soucis pour l'équipe de France. Les champions du monde ont facilement battu l'Andore (3-0), mardi soir lors des qualifications pour l'Euro 2020. Trois jours après son doublé face à l'Albanie (4-1), Kingsley Coman a encore marqué (18e) au stade de France. Clément Lenglet en a profité pour inscrire son premier but en sélection (52e) d'une belle tête, alors que Wissam Ben Yedder a clôturé la marque (90e+1) quelques minutes après son entrée en jeu.

Le score aurait pu être plus lourd, mais Antoine Griezmann a (encore) manqué un penalty, tandis que Moussa Sissoko et Coman ont trouvé la barre. Mais la semaine des Bleus, avec deux larges victoires à domicile, est largement positif. Les Bleus restent premiers de leur groupe (15 pts), à égalité avec la Turquie mais désormais avec trois points d'avance sur l'Islande, battue en Albanie (4-2).

Coman, le grand gagnant  

L'avant-match a cette fois bien débuté, avec la diffusion du (bon) hymne d'Andorre, trois jours après l'improbable bourde face à l'Albanie. Blague à part, l'équipe de France n'a pas récité une partition collective aussi aboutie que face à la sélection des Balkans, mais elle a largement rempli sa part du contrat. Au sein d'une équipe largement remaniée (titularisations de Dubois, Digne, Sissoko et Ikoné), Kingsley Coman a encore été décisif en ouvrant le score sur une passe décisive de Jonathan Ikoné (18e). L'ailier du Bayern Munich, qui postule désormais clairement à une place de titulaire, aurait même pu inscrire un nouveau doublé, mais il a trouvé la barre en deuxième période (70e).  

Le défenseur central Clément Lenglet, l'autre grand gagnant de ces deux rencontres, a lui inscrit son premier but en sélection d'une tête sur un coup franc bien tiré par Antoine Griezmann (52e). "Grizzi", lui, n'a en revanche pas été verni, avec un deuxième penalty raté d'affilée (28e), après son premier échec contre l'Albanie. C'est, au final, le seul petit "point noir" de ces deux belles soirées au stade de France. Les Bleus joueront désormais deux rencontres décisives pour la qualification, avec d'abord un déplacement compliqué le 11 octobre en Islande. Avant, trois jours plus tard, un rendez-vous qui s'annonce bouillant contre la Turquie, à Saint-Denis.