Nigeria-France : "Il faudra être meilleures", concède Gaëtane Thiney

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La milieu offensive Gaëtane Thiney a analysé la difficile victoire des Bleues contre le Nigeria (1-0), lundi sur Europe 1.
RÉACTION

Les Bleues en sont conscientes : elles n’ont pas réalisé un grand match, lundi soir contre le Nigeria (1-0). Les Françaises ont en effet eu besoin d’un penalty litigieux, accordé par la VAR, pour remporter leur troisième succès de suite et assurer la première place du groupe A. "Tous les matchs sont compliqués en Coupe du monde. Ce qui est sûr c’est qu’on a gagné, on a neuf points et on est premières, c’est ce qu’il faut retenir", a estimé Gaëtane Thiney, interrogée après la rencontre sur Europe 1.

"Clairement, il faudra être encore meilleures et monter en puissance, mettre plus d’intensité dans les passes, plus de rythme", a ensuite concédé la milieu offensive qui, comme ses coéquipières, a déçu contre le Nigeria. "On a envie de développer encore plus de jeu, de faire plus de spectacle. Mais les équipes en face ont aussi envie de nous contrer", a poursuivi la joueuse du Paris FC.

Le parallèle avec la Coupe du monde 2006 des garçons

Gaëtane Thiney a ensuite comparé le premier tour des Bleues avec celui des joueurs de l’équipe de France au Mondial 2006. "Je fais souvent le parallèle avec la Coupe du monde 2006 des garçons, où on s’était difficilement qualifiés contre le Togo 2 à 0. Après, on avait vécu une Coupe du monde extraordinaire", s’est-elle rappelée.

Les Bleus de Zidane, Henry ou encore Thuram avaient éprouvé les pires difficultés au premier tour, avant de réaliser une phase à élimination directe d’anthologie, avec des victoires contre l’Espagne, le Brésil et le Portugal, avant une cruelle défaite en finale contre l’Italie aux tirs au but. "J’espère que nous aussi ça sera dans ce sens-là", a conclu Gaëtane Thiney. A un seul détail près : on espère que, contrairement à 2006, la France soulèvera le trophée.