Charlotte Hornets : Tony Parker dépasse les 7.000 passes décisives en NBA

, modifié à
  • A
  • A
Tony Parker a atteint le chiffre de 7.003 passes décisives en NBA après le match contre Memphis vendredi soir.
Tony Parker a atteint le chiffre de 7.003 passes décisives en NBA après le match contre Memphis vendredi soir. © MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Tony Parker, auteur de 15 points, a permis aux Charlotte Hornets de vaincre Memphis vendredi soir et en a profité pour dépasser les 7.000 passes décisives en NBA. 

Le meneur français de Charlotte Tony Parker a dépassé le seuil des 7.000 passes décisives depuis ses débuts NBA en 2001, vendredi, lors de la victoire des Hornets face à Memphis (100-92).

17ème joueur à atteindre ce chiffre. Parker, 36 ans, a délivré sept passes décisives face aux Grizzlies et en totalise désormais 7.003 en carrière. Il est devenu, selon son équipe, le 17ème joueur dans l'histoire de la NBA à atteindre ce chiffre, et seulement le deuxième non-Américain après le Canadien Steve Nash.

Parker, qui avait manqué le match précédent de son équipe en raison d'une cheville douloureuse, était incertain jusqu'à une heure du coup d'envoi de la rencontre. Sur le terrain, l'ancien joueur de San Antonio, désormais dévolu à un rôle de "super remplaçant", n'a pas donné l'impression d'être gêné par cette douleur. En plus de ses sept passes décisives, il a marqué 15 points (6 sur 9 au tir) en 22 minutes de jeu.

Une victoire difficile. Charlotte a toutefois souffert pour venir à bout de Memphis, pourtant en pleine déconfiture (11 défaites sur ses 12 derniers matches) et décimé par les blessures. Memphis menait encore de six points (89-83), à six minutes de la fin de la rencontre, mais Kemba Walker (23 points) et Marvin Williams, avec deux tirs primés consécutifs, ont eu raison des Grizzlies.

Joakim Noah, qui a rejoint Memphis en décembre, a livré son match le plus complet avec 10 points (4 sur 5 au tir) et 11 rebonds en 22 minutes.

 

Anthony Davis : "Le moment est venu de partir". L'ailier fort de La Nouvelle-Orléans Anthony Davis a confirmé vendredi qu'il souhaitait quitter les Pelicans, son équipe depuis ses débuts NBA en 2012, tout en assurant qu'il n'avait pas fait des Los Angeles Lakers sa seule destination possible. "J'ai le sentiment de vivre mes meilleures années, je joue à un niveau très élevé et je veux être sûr d'en profiter", a-t-il insisté. La période des transferts hivernaux en NBA se termine le 7 février prochain.