Moldavie-France : Antoine Griezmann, la tournée du patron

, modifié à
  • A
  • A
Antoine Griezmann a inscrit un but magnifique contre la Moldavie.
Antoine Griezmann a inscrit un but magnifique contre la Moldavie. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
L’attaquant des Bleus a encore une fois été déterminant lors de la victoire des Bleus en Moldavie (4-1), vendredi soir, en qualifications pour l’Euro 2020.

Une reprise de volée somptueuse, une passe décisive, une technique impeccable et une générosité de tous les instants : Antoine Griezmann a été étincelant avec les Bleus, larges vainqueurs en Moldavie vendredi soir (4-1). La star de l’Atlético, profondément affectée par l’élimination de son club en huitièmes de finale de la Ligue des champions par la Juventus, a ravalé sa déception pour signer une nouvelle prestation majuscule en équipe de France. Et prouver qu’il est bel et bien le leader des champions du monde, idéalement lancés dans les qualifications pour l’Euro 2020.

Un but magnifique et une passe décisive

Avec les Bleus, Antoine Griezmann sait tout faire. Décisif dans les grands matches, à l’Euro 2016 comme à la Coupe du monde 2018, il est également capable de débloquer la situation contre les "petites" équipes. Vendredi soir, alors que l’équipe de France se montrait incapable d’inquiéter la faible Moldavie dans les 20 premières minutes, "Grizzi" a pris les choses en main.

D’abord en inscrivant un but somptueux, d’une reprise de volée parfaite du gauche sur une balle piquée (magnifique elle aussi) de son grand pote Paul Pogba (24e). Puis, trois minutes plus tard, le buteur s’est mué en passeur décisif, d’un corner parfaitement déposé sur la tête victorieuse de Raphaël Varane (27e). Le chef d’orchestre a montré la voie, ses coéquipiers n’avaient plus qu’à la suivre.

Un exemple sur le terrain

Mais Antoine Griezmann n’est pas qu’un redoutable attaquant. Sur le terrain, il a encore bonifié tous les ballons, avec une technique aussi soyeuse qu’utile à ses partenaires. Il a également déployé une générosité admirable jusqu'à sa sortie du terrain (il a été remplacé par Florian Thauvin à un quart d'heure du terme), s’arrachant sur chaque ballon comme il le fait si bien avec l’Atlético de Madrid. Son attitude, altruiste et collective, a singulièrement tranché avec celle de l’autre des stars des Bleus, Kylian Mbappé. Vendredi soir, l’attaquant du PSG a beaucoup râlé, frustré par ses nombreuses pertes de balle et ses ratés face au but, avant de finalement trouver la faille en toute fin de match (87e). Si "Kyky" veut encore grandir, il a trouvé un parfait exemple.