Lyon-Juventus et coronavirus : "Des décisions peuvent encore être prises", selon Gérard Collomb

  • A
  • A
1:03
© JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Le Groupama Stadium, près de Lyon, accueille mercredi le match OL-Juventus de Turin en huitième de finale aller de Ligue des champions. Malgré le coronavirus, le gouvernement n'a donné aucune consigne de restriction aux supporters italiens. 

Le match Lyon-Juventus prévu mercredi soir cristallise les tensions. Alors que l’épidémie de coronavirus continue de sévir en Italie et s'étend en France, les autorités sanitaires ont annoncé mardi qu’aucune restriction d’accès ne serait prononcée envers les supporters de la Juve. 3.000 fans sont pour le moment attendus. Une décision jugée "irresponsable" par les maires de Meyzieu et Décines Charpieu, où se situe le stade. Quant à Gérard Collomb, maire de Lyon, il s’en remet à la décision du gouvernement.

"C’est au premier ministre de trancher. Je sais qu'en conseil des ministres, le match de ce soir sera évoqué. Des décisions peuvent être annoncées en fonction de l’évolution du virus en Italie", a-t-il affirmé mercredi matin au micro de BFM TV.

"La région de Turin n'est pas la plus touchée"

Mercredi matin à Lyon, les écharpes noires et blanches, aux couleurs de la Juve, commençaient à fleurir dans les rues de Lyon. "La Juventus vient de Turin, ce n’est pas la région la plus touchée", relativise Gérard Collomb.

L'Italie reste de loin le pays européen le plus touché, avec plus de 300 personnes contaminées, pour la plupart dans le nord. Dix personnes y ont succombé, toutes des personnes âgées et atteintes précédemment de pathologies graves. Plusieurs médias ont annoncé une onzième victime.

Europe 1
Par Laetitia Drevet