Malaise de Christian Eriksen : "La rapidité des secours lui a sauvé la vie"

, modifié à
  • A
  • A
Le milieu danois Christian Eriksen s'est effondré en plein match samedi, suscitant une immense émotion au deuxième jour du tournoi. 3:01
Le milieu danois Christian Eriksen s'est effondré en plein match samedi, suscitant une immense émotion au deuxième jour du tournoi. © Friedemann Vogel / POOL / AFP
Partagez sur :
Le milieu danois Christian Eriksen s'est effondré en plein match samedi au deuxième jour de l'Euro. Ancien médecin des Bleus, Jean-Pierre Paclet salue sur Europe 1 la rapidité de l'intervention des secours, qui a selon lui permis de sauver la vie du joueur. "Le délai d'intervention est capital dans ce genre d'histoire."
INTERVIEW

Panique à l'Euro. Le milieu danois Christian Eriksen s'est effondré en plein match samedi, suscitant une immense émotion au deuxième jour du tournoi. Le match a été aussitôt interrompu, l'encadrement médical de l'équipe danoise est intervenu, rapidement rejoint par les services médicaux du tournoi. Le joueur, qui a heureusement repris connaissance, a ensuite été transporté "éveillé" vers un hôpital de Copenhague. "Souvenez-vous de Marc-Vivien Foé (joueur camerounais décédé en plein match en 2003, ndlr), les secours n'étaient pas arrivés tout de suite. Le délai d'intervention est capital dans ce genre d'histoire", souligne Jean-Pierre Paclet, ancien médecin de l'équipe de France, au micro d'Europe 1.

Les images du milieu offensif de l'Inter Milan s'écroulant subitement sur la pelouse, les yeux révulsés, avaient fait craindre le pire. Mais après une période d'inquiétude et d'incertitude, les nouvelles sur l'état de santé de Christian Eriksen ont été rassurantes. "Le massage et le défibrillateur ont pu faire redémarrer le cœur et maintenir une oxygénation satisfaisante du cerveau. Cet ensemble de mesures rapides a permis de lui sauver la vie", explique Jean-Pierre Paclet. 

"Les examens médicaux ne sont pas fiables à 100%"

Ces images glaçantes ont cependant renvoyé les amateurs de football à d'autres drames survenus sur des terrains ces dernières années, comme le décès de Marc-Vivien Foé et le malaise de David Ginola en mai 2016, lors d'un match caritatif. Son attaque l’avait conduit à l’hôpital où il avait subi un quadruple pontage coronarien. "Les visites médicales obligatoires pour tous les joueurs permettent de surveiller leur fonction cardiovasculaire mais tous les examens, malgré leur sophistication, ne sont pas fiables à 100% malheureusement", rappelle l'ancien médecin des Bleus. 

En début de soirée, l'UEFA a assuré que Christian Eriksen se trouvait "dans un état stable". La Fédération danoise de football a par ailleurs indiqué que le joueur, "éveillé", subissait des examens au principal hôpital de Copenhague.

Europe 1
Par Laetitia Drevet