Lille : Marcelo Bielsa irrité par la presse

  • A
  • A
"Vous ne savez pas interpréter les données. Vous chercher un conflit là où il n'y en a pas", s'est emporté Marcelo Bielsa face aux journalistes. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

"Je sais qui veut vraiment parler de foot et qui ne veut pas", a lâché l'entraîneur lillois en conférence de presse.

"Ça fait 30 ans que je reçois les mêmes attaques de la presse et cela m'irrite énormément." Marcelo Bielsa, l'entraîneur de Lille, qui reste sur deux défaites, s'en est pris à un journaliste vendredi en conférence de presse. "Pardonnez ma vanité mais cela fait 30 ans que j'interprète les intentions des journalistes. Je sais qui veut vraiment parler de foot et qui ne veut pas. Le visage et la gestuelle sont déjà des indicateurs", a lâché "El Loco", irrité par une question sur l'état physique de ses joueurs.

Blessures à répétition. Lors de la deuxième journée, le 13 août à Strasbourg (0-3), le défenseur latéral Kévin Malcuit et le milieu défensif Thiago Mendes s'étaient blessés lors des 20 premières minutes et des journalistes avaient interrogé le technicien argentin au sujet d'une possible surcharge de travail qui aurait pu être à l'origine de ces lésions.

Dans un monologue de plus de 15 minutes, le technicien argentin avait expliqué quelques jours plus tard, photo à l'appui, que ces blessures n'étaient pas le résultat des efforts qu'il imposait à ses joueurs. Mais lors de la troisième journée, dimanche dernier face à Caen (0-2), c'est le meneur de jeu Yassine Benzia qui s'est blessé aux adducteurs en fin de match, relançant le débat sur la préparation physique des Lillois.

"Votre objectif est de chercher comment vous allez nous diviser." "Vous ne savez pas interpréter les données. Vous chercher un conflit là où il n'y en a pas. Quand il n'y a pas d'info, on crée l'info en essayant d'opposer les membres d'un groupe, en l'occurrence le staff et les joueurs. Je vais faire tout mon possible pour éviter qu'un média divise le groupe que je dirige. Votre objectif est de chercher comment vous allez nous diviser. Ce procédé est destructeur", a asséné Bielsa, excédé, à un journaliste.

Après un premier match prometteur contre Nantes (3-0), le Losc a enchaîné deux défaites face à des équipes supposées inférieures. "El Loco" a toutefois tenu à endosser l'entière responsabilité de ces revers : "Pour moi, celui qui commande est celui qui est responsable (...) Tous les secteurs du club sont de haut niveau. Comment pourrais-je détourner la responsabilité sur quelqu'un d'autre ?"