Ligue Europa : Rennes bat Arsenal 3 à 1 et peut rêver !

, modifié à
  • A
  • A
La joie des Rennais, encore extraordinaires jeudi soir face aux Gunners.
La joie des Rennais, encore extraordinaires jeudi soir face aux Gunners. © AFP
Partagez sur :
Les Rennais ont créé la sensation en battant Arsenal 3 à 1, jeudi soir en huitième de finale aller de C3. Les Bretons prennent une option sur la qualification. 

Rennes, c'est de la folie ! Le Stade Rennais a réalisé un nouvel exploit en battant Arsenal 3 à 1, jeudi soir en huitième de finale aller de la Ligue Europa, dans un Roazhon Park en fusion. Les Bretons, menés dès la 4e minute, ont totalement renversé les Gunners, réduits à 10 avant la pause après l'expulsion de Sokratis (41e). Bourigeaud (42e), Monreal contre son camp (65e) et Sarr (88e) ont marqué et offert un nouveau grand moment aux fans rennais. Avec deux buts d'avance, Rennes prend une sérieuse option sur la qualification avant le match retour, dans une semaine à l'Emirates Stadium. 

L'expulsion de Skoratis a tout changé. Le début du match ne laissait pourtant pas augurer d'un tel renversement de situation. Contrairement au seizième de finale retour sur la pelouse du Bétis Séville, où les Rennais ont mené 2 à 0 après 10 minutes de jeu pour s'ouvrir la voie de la qualification, les hommes de Julian Stéphan ont souffert d'entrée. Dès la 4e minute, le centre d'Iwobi a filé dans le petit filet de Koubek, surpris par la trajectoire (0-1). Arsenal, dominateur durant la première demi-heure, a même manqué de tuer le match à deux reprises. Mais tout a changé juste avant la pause. 

En sept minutes, le défenseur central des Gunners Sokratis a pris deux cartons jaunes, laissant ses coéquipiers à 10 (41e). Sur le coup-franc suivant, Bourigeaud a expédié une demi-volée sublime dans la lucarne, "à la Pavard", après avoir tiré dans le mur (1-1, 42e). L'exploit était en marche.  

Une semaine pour y croire. En supériorité numérique, galvanisé par un stade bouillant, Rennes a accéléré au retour des vestiaires, multipliant les assauts sur le but de Cech. Et à force de pousser, les Rennais ont été récompensés. Le centre de Zeffane a d'abord été détourné dans ses propres cages par Monreal (2-1, 65e), avant le break sur une tête plongeante de Sarr (3-1, 88e), encore immense jeudi soir. Avec deux buts d'avance, Rennes est en position idéale pour créer un exploit historique. Les 5.000 supporters rennais attendus à Londres, dans une semaine pour le match retour, doivent y croire très fort.