Ligue des nations : cinq choses à savoir sur France-Pays-Bas

  • A
  • A
Les Bleus n'ont plus perdu face aux Pays-Bas depuis 2008. Lors de leur dernier affrontement (4-0 en août 2017), Kylian Mbappé avait même inscrit son premier but en sélection.
Les Bleus n'ont plus perdu face aux Pays-Bas depuis 2008. Lors de leur dernier affrontement (4-0 en août 2017), Kylian Mbappé avait même inscrit son premier but en sélection. © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :
Après leur match nul face à l'Allemagne (0-0), jeudi à Munich, les champions du monde retrouvent le stade de France, dimanche soir contre les Pays-Bas, pour leur deuxième match de Ligue des nations.
CINQ CHOSES À SAVOIR

Ils sont de retour à la maison, et avec la Coupe du monde ! Trois jours après avoir ramené un nul d'Allemagne (0-0), les Bleus retrouvent le stade de France dimanche face aux Pays-Bas (coup d'envoi à 20h45), pour le compte de la deuxième journée de la phase de groupes de la Ligue des nations. L'occasion, surtout, de célébrer leur deuxième étoile avec le public tricolore.

  • Le Stade de France va pouvoir fêter ses héros

Cette rencontre contre les Pays-Bas aura d'abord et avant tout des allures de fête pour les champions du monde. Côté supporters, un tifo géant est prévu à l'entrée des deux équipes sur la pelouse. Puis à l'issue du match, aux alentours de 22h45, le sélectionneur, son staff et les 23 héros de l'été "seront présentés un à un avant un grand tour d'honneur du stade, avec le trophée de la Coupe du monde", a déjà annoncé la Fédération française de football.

Hugo Lloris et Steve Mandanda, tous deux forfaits face aux Néerlandais seront ainsi présents sur la pelouse. Ils assisteront notamment à un spectacle son et lumières, animé notamment par Magic System et Vegedream, dont la chanson Ramenez la coupe à la maison a fait les belles heures du vestiaire.

La célébration devrait ainsi faire oublier le malaise né de la parade express des Champs-Elysées, au lendemain de la finale.

  • Le match aura tout de même de l'enjeu

Avant le tour d'honneur, les Bleus devront néanmoins s'appliquer à gagner face aux Oranje, s'ils veulent déjà faire un pas vers le dernier carré de cette Ligue des nations, la nouvelle compétition créée par l'UEFA. Une victoire et les joueurs de Didier Deschamps prendraient seuls la tête du groupe 1, en attendant les matches retour du mois de novembre.

 

La France, en tête du classement Fifa, aura aussi à cœur de continuer sa belle série de quatorze victoires, cinq nuls et une seule défaite - en mars, contre la Colombie en amical (3-2) - lors des vingt derniers matches.

Olivier Giroud, lui, aura envie de mettre fin à la sienne. Cela fait dix rencontres que l'attaquant de Chelsea n'a pas trouvé le chemin des filets en sélection, ce qui ne lui était bien sûr jamais arrivé jusque-là.

  • Didier Deschamps pourrait opérer quelques changements

"Pourrait" : là est toute la nuance. Le sélectionneur l'a dit lui-même, jeudi soir : "Faire tourner ou pas, tout est possible, sachant que c'est notre premier match au Stade de France, devant notre public, je vais voir comment chacun aura récupéré". L'état de forme des Bleus, apparus émoussés pour la reprise, "rentrera dans ma réflexion", a lancé "DD", sans exclure de "changer deux, trois, quatre... joueurs".

Djibril Sidibé et/ou Benjamin Mendy pourraient ainsi être titularisés en lieu et place de Benjamin Pavard, en difficulté face aux Allemands, et Lucas Hernandez. Presnel Kimpembe pourrait lui remplacer Samuel Umtiti en charnière centrale, tandis que Thomas Lemar et Corentin Tolisso pourraient être préférés à Blaise Matuidi et Paul Pogba au milieu de terrain.

  • Ce sera l'occasion de voir Strootman et Depay, mais pas Sneijder

En pleine phase de reconstruction après leurs non-qualifications pour l'Euro 2016 et le Mondial 2018, les Oranje se présenteront à Saint-Denis avec leurs "Français" Kevin Strootman (OM), Kenny Tete et Memphis Depay (OL), auteur d'un doublé jeudi en amical face au Pérou (2-1).

Ronald Koeman sera en revanche privé de l'emblématique Wesley Sneijder, qui a disputé à 34 ans son 134ème et dernier match jeudi devant les 50.000 spectateurs de la Johan Cruyff Arena d'Amsterdam.

  • Cela fait dix ans que la France n'a pas perdu face aux Pays-Bas

Les Néerlandais réussissent plutôt bien à l'équipe de France ces dernières années. Les Bleus restent ainsi sur quatre victoires face à leur adversaire du soir : 2-0 en 2014, 3-2 et 1-0 en 2016, puis 4-0 en 2017, un succès à l'occasion duquel Kylian Mbappé avait inscrit son tout premier but en Bleu. Sur leurs treize derniers affrontements, la France ne s'est d'ailleurs inclinée que deux fois - pour huit victoires et trois nuls - dont la dernière à l'Euro 2008.

Le bilan est encore plus positif à domicile, puisque les Bleus sont n'y ont pas perdu un seul de leurs huit derniers matches contre les Pays-Bas. Autant de statistiques que Memphis Depay a déjà en tête, à en croire ses dernières déclarations : "On ne va pas démonter la France, il faut être réaliste".

Europe 1
Par Thibauld Mathieu