Ligue des champions : Navas, Neymar et Mbappé, le trio gagnant du PSG

  • A
  • A
Navas Neymar Mbappé PSG Photos @AFP 1:31
Keylor Navas, Neymar et Kylian Mbappé ont été immenses mercredi soir lors de la victoire parisienne à Munich. © Photos AFP/Montage Europe 1
Partagez sur :
Le PSG a frappé fort en battant le Bayern, à Munich, en quarts de finale aller de la Ligue des champions (3-2). Ses stars Kylian Mbappé, auteur d’un doublé, et Neymar, avec deux passes décisives, ont été déterminantes. Tout comme le gardien Keylor Navas, encore immense dans les buts avec de nombreux arrêts. 
DÉCRYPTAGE

C’est un poncif du football pourtant tout indiqué pour résumer la victoire du PSG sur la pelouse du Bayern Munich : impossible de gagner sans un bon gardien et de bons attaquants. Mercredi soir, les Parisiens ont réussi un hold-up quasi parfait en quarts de finale aller de la Ligue des champions (3-2) grâce à une solidarité collective de tous les instants, mais aussi grâce à leurs individualités. Ses deux stars, Kylian Mbappé et Neymar, ont répondu aux attentes (et aux critiques) avec respectivement un doublé et deux passes décisives. Et Keylor Navas, l’excellent gardien costaricien, a encore été décisif avec de nombreux arrêts pour résister aux assauts allemands. 

Navas, encore une fois fantastique

Il n’est pas le joueur le plus médiatique ni le plus flashy du PSG. Et pourtant, Keylor Navas est tout aussi essentiel pour le club parisien que les stars de l’attaque. Depuis le début de la saison, le gardien costaricien enchaîne les performances de très haut niveau, aussi bien en Ligue des champions qu’en Ligue 1. Mercredi soir, l’ancien portier du Real Madrid a été déterminant à de multiples reprises, s’interposant avec brio face aux nombreuses attaques du Bayern (31 tirs dont 12 cadrés pour les Allemands !). Du pied, de la main droite, de la main gauche, des poings : comme contre le FC Barcelone en huitièmes de finale retour (1-1), Navas a tout repoussé, au point de dégoûter les attaquants bavarois. 

"Keylor Navas fait ça toutes les semaines. Les gardiens dans les petits clubs de district peuvent faire de gros matches, mais après ils vont faire des grossières erreurs. Lui, il est toujours bon. Quand le PSG domine et qu’il doit faire trois arrêts, il en fait trois. Quand c’est 25 comme aujourd’hui, il en arrête 25 (rires)", s’est enflammé notre consultant Guy Roux dans le débrief d’après-match sur Europe 1. 

Neymar, de l’ombre à la lumière

Si Navas a assuré son rôle de gardien du temple, Neymar a lui parfaitement mené le jeu du PSG. La star brésilienne a délivré sa première passe décisive dès la troisième minute pour Kylian Mbappé, après une percée plein axe suivie d’un décalage parfait. Et que dire de sa merveille de centre sur le but du 2-0, signé Marquinhos à la 28e minute. 

Mais outre ces actions de grande classe, dont on sait qu’il est capable, Neymar a complètement changé d’attitude par rapport au dernier match de Ligue 1. Loin du sale gosse qui s’était fait expulser pour un geste d’humeur contre Lille samedi dernier au Parc des princes (défaite 1-0), le "Ney" a été exemplaire, se dépouillant de bout en bout et n’hésitant pas à serrer les dents pour rester sur le terrain malgré des douleurs pendant une bonne partie de la deuxième période. "Neymar avait envoyé son petit frère (mercredi) soir (sic). On aimerait le voir toujours comme ça", a résumé Guy Roux. 

Mbappé, à nouveau décisif chez un grand d’Europe 

L’autre grand bonhomme du PSG a évidemment été Kylian Mbappé. Avec son doublé, le champion du monde français a encore une fois frappé fort sur la scène européenne, quelques semaines après son éblouissant triplé sur la pelouse du Camp Nou lors du huitième de finale aller contre le Barça (4-1). "J'aime ce genre de matches. Ça ne m'a pas toujours souri mais je ne suis pas là pour me cacher, j'aime bien jouer ce genre de match et être décisif", a réagi "Kyky", interrogé après la rencontre sur RMC Sport. 

Effectivement, le sort lui a souri mercredi soir, avec deux buts sur ses deux occasions. Mbappé a d’abord profité d’une erreur de main inhabituelle de Manuel Neuer sur son premier but (3e), avant de tout faire tout seul, comme un grand, en éliminant Jerome Boateng puis en crucifiant le gardien du Bayern d’un tir parfait pour offrir le 3-2 et la victoire aux siens (68e). "Mbappé a fait un gros match. Il est en train de passer le cap que tout le monde espère le voir franchir", a estimé Jimmy Algerino, l’ancien défenseur du PSG, sur Europe 1. Pour franchir les quarts de finale, le trio Navas-Neymar-Mbappé devra être encore une fois au rendez-vous mardi prochain, lors du match retour au Parc des Princes.