Ligue des champions : le PSG en finale après sa large victoire contre Leipzig (3-0) !

, modifié à
  • A
  • A
PSG Football Ligue des champions
Les Parisiens ont réussi à valider leur ticket pour la finale de la Ligue des champions. © AFP
Partagez sur :
Le Paris Saint-Germain s'est qualifié, mardi soir, en finale de la Ligue des champions pour la première fois de son histoire. Les hommes de Thomas Tuchel ont largement dominé Leipzig en demi-finale, à Lisbonne (3-0), grâce notamment à ses "fantastiques" en attaque. Ils affronteront Lyon ou le Bayern Munich en finale.

Soirée historique pour le Paris Saint-Germain : en dominant de la tête et des épaules leur demi-finale face à Leipzig, mardi soir, les Parisiens se sont qualifiés pour la première finale de Ligue des champions en 50 ans d'histoire. Un large succès qui n'a rien à voir avec le quart de finale épique contre l'Atalanta Bergame, puisque les hommes de Thomas Tuchel avaient déjà deux buts d'avance à la mi-temps. Ils connaîtront leur adversaire mercredi soir, à l'issue de l'autre demi-finale entre Lyon et le Bayern Munich.

Di Maria étincelant

La physionomie de cette rencontre, inédite, a donc été bien différente du quart de finale. Très vite, les Parisiens ont pris d'assaut la cage de Péter Gulasci. Sur un coup franc obtenu et tiré par Neymar, omniprésent mardi soir, Marquinhos a placé une tête imparable pour le portier allemand (1-0, 13e). Plutôt offensifs et physiques, les hommes de Julian Nagelsmann ont tenté de réagir, mais les coéquipiers d'Angel Di Maria, étincelant, n'ont pas vraiment douté. Peu avant la mi-temps, le bloc parisien a même contraint le gardien allemand à une mauvaise relance, transformée par le centre Paredes et la talonnade Neymar en une offrande pour Di Maria (2-0, 42e).

Cette finale, tant attendue par un Paris Saint-Germain "bloqué" en huitièmes ou en quarts de finale depuis le début de l'ère qatarie (2011), aurait-elle pu basculer ? Pendant quelques minutes, au début de la seconde période, Leipzig a semblé remotivé et revigoré par la double entrée d'Emil Forsberg et Patrick Schick. Mais Paris a su profiter d'une glissade de Nordi Mukiele pour permettre à Juan Bernat de tromper Péter Gulasci, battu pour la troisième fois de la soirée (3-0, 55e).

Découvrez le podcast "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris" 

Saviez-vous que le Paris Saint-Germain a failli ne pas voir le jour ? Son éclosion, il y a 50 ans, tient même du miracle. Le club ne doit sa survie qu'à la volonté d'acier d'hommes passionnés. Découvrez cette histoire dans "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris", le nouveau podcast d’Europe 1 Studio, et remontez le temps, aux origines du PSG.

>>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe 1.fr et sur Apple podcastsSoundCloud ou vos plateformes d’écoute habituelles.

Sereins

La dernière demi-heure a confirmé une impression : appliqué en défense, travaillant en contre, les Parisiens n'ont jamais paru aussi serein dans ce tableau final que ce mardi soir, opposés à une équipe de Leipzig finalement un peu décevante. Tant mieux pour Paris, qualifié pour la finale.