Ligue 1 : Lille humilie le PSG et retarde encore le sacre parisien

, modifié à
  • A
  • A
Lille a balayé le PSG au stade Pierre-Mauroy.
Lille a balayé le PSG au stade Pierre-Mauroy. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :
Les Parisiens, qui avaient besoin d’un nul pour remporter le titre, ont été écrasés par Lille (5-1), dimanche soir, en clôture de la 32e journée. Il s’agit de la plus lourde défaite du club parisien sous l’ère qatarie.
LE RÉSUMÉ DU MATCH

Décidément, rien ne se passe comme prévu pour le PSG. Les Parisiens, qui n’avaient besoin que d’un point pour être champions de France, ont vécu un cauchemar sur la pelouse de leur dauphin, Lille, dimanche soir en clôture de la 32e journée de Ligue 1.

Réduits à 10 pendant une heure de jeu après l'expulsion de Bernat, les partenaires de Kylian Mbappé ont explosé en seconde période pour concéder une humiliante défaite (5-1), la plus lourde sous l’ère qatarie. Les Parisiens (81 pts) peuvent tout de même être sacrés dès mercredi, s’ils s’imposent sur la pelouse de Nantes en match en retard de la 28e journée. Le Losc, impressionnant et séduisant, frappe un grand coup et conforte sa deuxième place (64 pts), avec désormais huit points d'avance sur Lyon, troisième (56 pts). 

Bernat, l'expulsion qui change tout. Pour Paris, tout est allé de travers dès le début. Les Parisiens, privés de nombreux titulaires (Cavani, Neymar, Di Maria et Marquinhos sont blessés), ont vu deux buts leur être refusés, à juste titre, pour hors-jeu. Meunier a ensuite marqué, mais contre son camp (7e, 1-0), en déviant malencontreusement un centre d'Ikoné. Dans la foulée, Thiago Silva et Meunier, décidément bien malheureux, se sont blessés et ont dû céder leur place à Kehrer (16e) et Diaby (24e). Puis, dix minutes plus tard, Bernat, en position de dernier défenseur, a été expulsé pour avoir retenu du bras Pépé (36e). Le PSG, qui avait réussi entre-temps à égaliser par ce même Bernat (11e, 1-1), ne se remettrait pas de ce nouveau coup du sort. 

La furia lilloise. En infériorité numérique pendant presque une heure, les Parisiens ont même complètement explosé au retour des vestiaires. Pépé, intenable, a inscrit son 19e but de la saison en remportant son face à face avec Areola au terme d'une course de 40 mètres (51e, 2-1), puis Bamba a expédié un missile du gauche au ras du poteau (65e, 3-1).

Les Lillois, qui confirment leur statut de dauphin, ont même ajouté deux nouveaux buts par leurs défenseurs Gabriel (71e, 4-1) et José Fonte (84e, 5-1) pour infliger au PSG leur pire défaite en championnat depuis... le 2 décembre 2000, à Sedan (déjà 5-1). Alors oui, les Parisiens peuvent être champions de France dès mercredi soir, s'ils s'imposent à Nantes. Mais après l'élimination en Ligue des champions et le match nul contre Strasbourg la semaine dernière (2-2), qui avait déjà retardé le sacre du PSG, pas sûr que les supporters du club de la capitale aient le cœur à la fête...