Le PSG contraint, Monaco dos au mur : top départ pour le mercato hivernal

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les clubs de football ont depuis lundi soir minuit et jusqu'au 31 janvier pour vendre ou acheter des joueurs. Pour certains, l'opération s'annonce cruciale. 

Le mercato hivernal, c'est parti : depuis lundi minuit et jusqu'au 31 janvier, les clubs ont un mois pour faire leurs achats ou vendre des joueurs. Du côté de la Ligue 1, l'opération s'annonce cruciale et on peut s'attendre à du mouvement, notamment du côté des gros clubs. 

Fabregas à Monaco ? Les regards seront d'abord tournés vers Monaco, qui veut sauver sa place en Ligue 1. Le club, qui disputait les demi-finales de la Ligue des champions il y a un an et visait encore le podium en début de saison, pointe à la 19ème place du classement. Derrière cette chute vertigineuse, il y a un modèle économique en train de s'effondrer, basé sur le recrutement de jeunes joueurs bon marché, dans l'idée de les revendre très cher. Mais la logique, poussée à l'extrême, a déstabilisé le collectif. Sur Le Rocher, l'effectif devrait donc être renforcé : on parle notamment du champion du monde espagnol Fabregas, en ce moment en difficulté du côté de Chelsea.

Du mouvement en perspective à l'OM. À Marseille, la situation est moins dramatique mais le mercato s'annonce également important. Les dirigeants du club ont bien compris que leur effectif était limité en qualité, voire même en quantité, surtout après un mercato d'été complètement raté. Du côté des départs possibles, on parle du duo d'attaquants Germain-Mitroglou, auteurs de six petits buts seulement à eux deux en première partie de saison. L'OM, qui pourrait aussi vendre quelques gros salaires et récupérer un attaquant, s'intéresserait notamment à Mario Balotelli

Paris sous la menace du fair-play financier. Enfin, du côté de la capitale, le PSG veut absolument renforcer son milieu de terrain. Il y a le cas d'Adrien Rabiot, dont le départ est scellé, mais il y a aussi la menace du fair-play financier, qui pourrait contraindre le budget du club.... Et le pousser à essayer de recruter à moindre frais, en approchant Aaron Ramsey d'Arsenal, voire Idrissa Gueye, qui évolue à Everton.