LE DÉBAT - Thierry Henry aurait-il raison de tenter l’aventure à Bordeaux ?

, modifié à
  • A
  • A
Thierry Henry a entraîné les attaquants belges pendant deux ans.
Thierry Henry a entraîné les attaquants belges pendant deux ans. © BRUNO FAHY / Belga / AFP
Partagez sur :
Selon plusieurs médias, Thierry Henry aurait donné son accord de principe pour entraîner les Girondins de Bordeaux, ce qui serait pour lui une première expérience en club.
LE DÉBAT

Thierry Henry, sauveur des Girondins de Bordeaux ? La piste, avancée par RMC Sport et L’Équipe, semble sérieuse. D’après le quotidien sportif, l’ancien attaquant des Bleus aurait donné son accord de principe pour entraîner l’équipe bordelaise, en pleine crise après la mise à pied de Gustavo Poyet. Jusqu’ici entraîneur des attaquants de la sélection belge, Thierry Henry découvrirait, au Haillan, le poste d’entraîneur principal. Une première expérience risquée, au vu de la situation compliquée du club, mais qui pourrait aussi lui permettre de démarrer en beauté sa carrière sur le banc.

Non : "Un pari sacrément risqué"

Par Julien Froment, journaliste à Europe 1

Thierry Henry a beau avoir un CV de joueur long comme le bras, une expérience d’entraîneur des attaquants en Belgique concluante et un certain bagout quand il s’agit de s’exprimer devant la presse, il ne nous semble pas bien raisonnable d’aller tenter le diable à Bordeaux. Le club est dans une délicate période de transition – l’actionnaire majoritaire M6 s’en va, le fonds d’investissement américain GACP arrive courant novembre –, et les résultats pour le moment battent de l’aile, même si l’Europe s’ouvre à lui en cas de victoire contre La Gantoise en barrages de la Ligue Europa.

Bref, pour Bordeaux, il s’agirait plutôt de recruter un vieux briscard rompu aux joutes de la Ligue 1, plutôt que Thierry Henry, qui a encore tout à prouver. L’ancien attaquant, qui a été habitué à côtoyer les De Bruyne, Lukaku, Hazard and co pendant deux saisons, est-il prêt à entraîner une équipe bordelaise au niveau disparate ? S’il y parvient et réussit, ce sera tout à son honneur. Le nouvel investisseur pourrait lui apporter aussi quelques garanties financières et sportives importantes pour reconstruire le château girondin. En revanche, s’il échoue pour sa première expérience, cela laissera immanquablement des traces, pour un Thierry Henry ambitieux qui aspire à entraîner haut, très haut. Pour le moment, son image de néo-entraîneur est vierge de toute anicroche. S’engager à Bordeaux, ce serait un sacré pari, mais aussi un pari sacrément risqué.

Oui : "Avec son aura, il peut insuffler une dynamique"

Par Clément Lesaffre, journaliste à Europe1.fr

Personne ne nie que l’arrivée de Thierry Henry à Bordeaux, si elle se concrétise, serait un sacré pari, pour le club, et surtout pour lui. Mais si l’ancien attaquant des Gunners d’Arsenal veut un jour entraîner les meilleures équipes du monde, il faut bien se lancer un jour. Et les Girondins représentent, à ce titre, un challenge intéressant. Le club est au plus bas et sauf qualification en Ligue Europa, ce qui est loin d’être joué, la saison va être compliquée quoi qu’il arrive. Thierry Henry, avec son aura, a la capacité d’insuffler une nouvelle dynamique.

Par ailleurs, le fait que l’iconique numéro 12 des Bleus débute sa carrière d’entraîneur en France n’est pas anodin. Même s’il a rendu quelques services aux frères ennemis belges pendant la Coupe du monde, Thierry Henry bénéficie toujours d’une belle cote de popularité chez nous. À l’heure de faire le bilan, la main contre l’Irlande et le bus de Knysna s’effacent au profit des merveilles qu’il a offertes aux amateurs de foot. Nul doute que, à l’image de ce qu’a pu expérimenter Zinédine Zidane en Espagne, les observateurs sauront aussi se montrer indulgents envers l’ex-avant-centre des Bleus.

Alors, certes, l’effectif bordelais n’est pas pléthorique et Thierry Henry risque d'être confronté à la même problématique qui a poussé Gustavo Poyet au clash avec sa direction. Mais l'arrivée de "Titi" pourrait débloquer la situation et permettre aux Girondins, en quête d’un attaquant, de réaliser une affaire de dernière minute sur le marché des transferts. Quel numéro 9 digne de ce nom ne rêverait pas d’être entraîné par Thierry Henry, lui qui a inscrit plus de 400 buts au cours de sa carrière ? Par ailleurs, s’il a réussi à se faire entendre de Hazard et De Bruyne, deux cadors offensifs, il ne fait aucun doute que De Préville, Kamano, Sankharé et consorts prêteront une oreille attentive à ses directives…