Football : Franck Ribéry a payé pour que son frère joue à Bayonne

, modifié à
  • A
  • A
ribery franck 1280
Puisque le club basque n'avait pas les moyens d'embaucher François Ribéry, c'est son grand frère Franck qui a payé. © GUENTER SCHIFFMANN / AFP
Partagez sur :

L'international a versé 40.000 euros à l'Aviron Bayonnais pour que son petit frère joue durant la saison 2010-2011. 

L'anecdote a été racontée dans un livre, puis confirmée par l'Aviron Bayonnais Football. Selon l'agent de joueurs Christophe Hutteau et le journaliste Arnaud Ramsay, auteurs du livre Mes secrets d'argent, Franck Ribéry a payé directement le club de football basque afin que son petit frère soit embauché, a rapporté lundi Sud Ouest.

Liquidation judiciaire. L'histoire remonte à 2010 et débute par un simple coup de téléphone. Franck Ribéry appelle alors Christophe Hutteau pour lui dire qu'il est "dans la merde pour son frère". François, alors âgé de 23 ans et footballeur lui aussi, vient de perdre son travail : son club de Calais est en liquidation judiciaire. 

Un "don" de 40.000 euros... Christophe Hutteau accepte d'aider l'international français en appelant alors l'Avrion Bayonnais Football où il a déjà casé plusieurs joueurs. Si le club se montre intéressé pour récupérer François Ribéry, il n'a plus d'argent pour se payer un nouveau joueur. L'agent en informe alors Franck Ribéry qui décide de prendre les choses en main. "Mon frère, pour bien vivre, a besoin de 2.500 euros par mois", une somme à laquelle il faut ajouter le logement et les charges, soit un total de 40.000 euros pour une saison. Le joueur du Bayern verse donc le total sous forme de "don" à l'Aviron sans prévenir son petit frère de ce gros coup de pouce. 

... pour trois matches seulement. L'actuel dirigeant des Bleus et Blancs, Jean-Pierre Mainard, a confirmé l'histoire : "Franck Ribéry avait effectivement payé le contrat fédéral de son frère, ce qui représentait entre 33.000 et 35.000 euros". Finalement, François Ribéry jouera peu sous les couleurs du club basque : trois matches seulement en raison notamment d'une blessure.