Foot : polémique autour de Maroc-Gabon pour du… jus d’orange

, modifié à
  • A
  • A
Aubameyang, l'attaquant gabonais, a laissé entendre que lui et ses coéquipiers ont été empoisonnés avant le match au Maroc.
Aubameyang, l'attaquant gabonais, a laissé entendre que lui et ses coéquipiers ont été empoisonnés avant le match au Maroc. © GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :
Pierre-Emerick Aubameyang, l’attaquant star du Gabon, a laissé entendre sur Twitter que lui et ses coéquipiers ont été malades avant la rencontre au Maroc à cause d’un jus d’orange suspect. 

Le Gabon a concédé une lourde défaite au Maroc (0-3), samedi, et a dit adieu à ses espoirs de se qualifier directement pour le Mondial 2018. Pour expliquer cette contre-performance, plusieurs joueurs gabonais ont laissé entendre qu’ils ont été rendus malades par un jus d’orange suspect, bu avant la rencontre. "Moitié de l’équipe plus le staff mal de ventre, incroyable le jour du match. Ah non c’est fort. Quel sacré jus d’orange ce matin", a écrit sur Twitter Pierre-Emerick Aubameyang, l’attaquant star du Gabon. Un constat partagé par son coéquipier Denis Bouanga, lui aussi sur le réseau social.

La réponse ironique de Benatia. Ces soupçons "d’empoisonnement" au jus d’orange ont fait réagir Medhi Benatia, le capitaine de l’équipe du Maroc. Le défenseur central de la Juventus a répondu avec ironie sur les réseaux sociaux. "Le frère Aubameyang, tu te plaignais du jus d’orange au Maroc, tout le monde était malade. Détrompe toi mon petit, c’était dans le thé qu’on t’a mis quelque chose", déclenchant l’hilarité de ses coéquipiers.

Jus d’orange ou pas, le Maroc est tout proche de décrocher sa qualification pour un Mondial pour la première fois depuis 1998. Le vainqueur de la "finale" de ce groupe entre la Côte d’Ivoire et le Maroc, le 11 novembre prochain sur la pelouse des Ivoiriens, s’ouvrira les portes de la Russie.