EXCLUSIF - L'AS Saint-Etienne va renommer le centre de l'Etrat en hommage à Robert Herbin

, modifié à
  • A
  • A
Robert Herbin, à gauche, au côté de Thierry Roland. 2:50
Robert Herbin, à gauche, au côté de Thierry Roland. © AFP
Partagez sur :
Invité d'Europe 1 mardi midi, le co-président de l'ASSE Roland Romeyer a annoncé que le centre de l'Etrat sera renommé en hommage à Robert Herbin, l'emblématique stéphanois mort lundi. 

C'est un Roland Romeyer très ému qui a commenté la mort de Robert Herbin, joueur et entraîneur emblématique de l'AS Saint-Etienne, mardi midi sur Europe 1. Le co-président de l'ASSE a expliqué ce qu'il comptait faire pour rendre un hommage "à la dimension du monument du football qui vient de disparaître". 

"On va faire comme on avait fait précédemment pour des amis, on a renommé un stade à l'Etrat pour Aimé Jacquet, un autre stade synthétique a été renommé Georges Berretta. Là, ça ne va pas être un stade, ça va être le centre de vie, le centre de l'Etat, qu'on va rappeler centre sportif Robert Herbin. On fera une belle manifestation et une belle inauguration quand on pourra le faire, compte tenu de ce satané virus", a-t-il expliqué. 

"L'homme du renouveau, pas seulement de l'ASSE"

Plus tôt sur Europe 1, l'autre co-président de l'AS Saint-Etienne Bernard Caiazzo avait également rendu un hommage appuyé au "Sphinx" : "C'est un des personnages les plus importants de l'ASSE. C'était l'homme du renouveau, pas seulement de l'ASSE, mais du football français".

"Ce sont des hommes comme lui qui nous ont rendu fiers grâce à des résultats et une reconnaissance internationale. Si la France est une des grandes nations du football, elle le doit beaucoup à des hommes comme Robert Herbin", affirme Bernard Caiazzo.

Joueur puis technicien des Verts, celui qui avait gagné le surnom de "Sphinx" présentait le plus beau palmarès du football français où manquait seulement la Coupe d'Europe, faute d'avoir remporté sur le banc des Verts la fameuse finale de 1976 des "poteaux carrés". "Hospitalisé depuis plusieurs jours, il s'est éteint ce 27 avril (...) lâché par son cœur", a rapporté le journal régional Le Progrès sur son site internet. 

Robert Herbin était hospitalisé depuis mardi dernier au CHU de Saint-Étienne pour de sérieuses insuffisances cardiaques et pulmonaires, sans lien avec l'épidémie de nouveau coronavirus. 

Europe 1
Par Benoist Pasteau