Euro : le Danois Christian Eriksen a quitté l'hôpital après une opération réussie

, modifié à
  • A
  • A
Un hommage a été rendu jeudi à Eriksen au Parken Stadium de Copenhague.
Un hommage a été rendu jeudi à Eriksen au Parken Stadium de Copenhague. © HANNAH MCKAY / POOL / AFP
Partagez sur :
Victime d'un arrêt cardiaque samedi dernier en plein match, le milieu de terrain danois Christian Eriksen a quitté vendredi l'hôpital de Copenhague où il était hospitalisé, a annoncé la Fédération danoise de football. Le joueur a déclaré aller "bien vu les circonstances" et a rendu visite à ses coéquipiers à leur camp d'entraînement.

L'international danois Christian Eriksen a pu quitter l'hôpital de Copenhague vendredi après une "opération réussie", six jours après son arrêt cardiaque lors d'un match de l'Euro, a annoncé la fédération. Les médecins avaient indiqué jeudi que le joueur de l'Inter Milan, âgé de 29 ans, allait devoir se faire implanter un défibrillateur miniature pour réguler son rythme cardiaque, ce qui met un grand point d'interrogation sur la suite de sa carrière. "L'opération s'est bien passée et je vais bien vu les circonstances", a déclaré dans un communiqué le joueur, qui a également pu rendre visite à ses coéquipiers à leur camp d'entraînement au nord de la capitale danoise.

"C'était fantastique de revoir les gars après leur match"

Le malaise d'Eriksen, resté inanimé de longues minutes samedi sur la pelouse du stade de Copenhague avant d'être sauvé par un massage cardiaque puis le choc électrique d'un défibrillateur, a déclenché une vague de soutien, au Danemark comme à l'étranger. "C'était fantastique de revoir les gars après leur match fantastique hier (jeudi) soir", a salué Eriksen. "Merci pour les innombrables messages, ça a été incroyable à vivre et ressentir", a remercié le meneur de jeu danois, qui va désormais rejoindre sa famille. Battus (1-0) par la Finlande dans un match marqué par le malaise d'Eriksen en fin de première mi-temps, les Danois se sont pourtant de nouveau inclinés (2-1) contre la Belgique jeudi soir.

La rencontre, chargée d'émotion, a été marquée par un hommage à Eriksen : le match a été interrompu à la 10e minute - pour le numéro 10 porté par le joueur - et les 25.000 spectateurs, les joueurs de deux équipes et les arbitres ont applaudi à tout rompre pour réconforter le joueur, dont la chambre d'hôpital à moins d'un kilomètre donnait sur le stade. Le Danemark devra absolument l'emporter lundi (21h) contre la Russie, toujours à Copenhague, pour espérer se qualifier pour les huitièmes de finale.

Doutes sur la suite de la carrière d'Eriksen

Le "défibrillateur automatique implantable", ou DAI, que devra se faire implanter Eriksen est un dispositif qui détecte et corrige les troubles du rythme cardiaque, pour prévenir le risque de mort subite. Selon les modèles, la sonde peut être placée soit directement dans le coeur (en passant par une veine), soit sous la peau, au contact de la paroi thoracique. Si le Néerlandais Daley Blind a pu reprendre sa carrière après s'être fait poser un appareil cardiaque, des spécialistes doutent qu'Eriksen puisse reprendre le chemin des terrains comme joueur professionnel.