Le PSG remporte la Coupe de la Ligue aux tirs au but !

, modifié à
  • A
  • A
Le gardien du PSG Keylor Navas, décisif pendant les tirs au but, est porté en triomphe par ses coéquipiers.
Le gardien du PSG Keylor Navas, décisif pendant les tirs au but, est porté en triomphe par ses coéquipiers. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Le PSG a remporté la dernière édition de la Coupe de la Ligue grâce à sa difficile victoire aux tirs buts contre Lyon (0-0, 6 t.a.b à 5). Au terme d'une finale décevante, les Parisiens réalisent le triplé national, après la Ligue 1 et la Coupe de France, et à quelques jours de la Ligue des champions. 
L'ESSENTIEL

Le PSG et la Coupe de la Ligue, c'est une vraie histoire d'amour. Les Parisiens ont remporté la toute dernière édition de la compétition, la 9e de l'histoire du club, vendredi soir aux tirs au but contre Lyon (0-0, 6 t.a.b. à 5). Le club de la capitale réalise le triplé national, après la Ligue 1 et la Coupe de France, au terme d'une finale très décevante qui ne restera pas dans les mémoires.

Les Lyonnais sont désormais condamnés à remporter la Ligue des champions pour se qualifier pour une coupe d'Europe la saison prochaine. Les deux équipes vont désormais pouvoir se concentrer sur la C1, le 7 août contre la Juventus en 8e retour pour Lyon, et le 12 août contre l'Atalanta Bergame en quarts pour le PSG. Revivez la finale dans les conditions du direct. 

PSG - Lyon : 0-0, 6-5 aux tirs au but

Le point final : le PSG remporte la dernière Coupe de la Ligue grâce à sa victoire aux tirs au but contre Lyon (0-0, 6 t.a.b. à 5) ! Sarabia prend Lopes à contre pied et offre le trophée aux Parisiens, qui réalisent le triplé national après le championnat de France et la Coupe de France. Mais que cette finale a été décevante, avec un niveau de jeu inquiétant à quelques jours de la Ligue des champions pour les deux équipes. 

Le point tirs au but : 5-5, Navas sort le penalty de Traoré ! Le PSG a désormais une balle de match ! 

Le point tirs au but : 5-5, Aouar réussit son tir au but alors que Navas la touche encore, et Neymar aussi avec une maîtrise ahurissante. Désormais, c'est la mort subite ! 

Le point tirs au but : 4-4, Thiago Mendes et Herrera marquent à leur tour, oh que c'est tendu ! 

Le point tirs au but : 3-3, le jeune Caqueret le frappe très bien, Paredes aussi. 

Le point tirs au but : 2-2, Toko Ekambi marque avec de la chance, puis Verratti prend Lopes à contre pied. 

Le point tirs au but : 1-1, Andersen puis Di Maria ne tremblent pas. 

Le point à la fin de la prolongation : Neymar tire dans les nuages, place aux tirs au but ! 

Le point à la 120e : le carton rouge pour Rafael ! Le défenseur brésilien, entré en jeu à la 86e, est logiquement expulsé pour un tacle (un peu bête) sur Di Maria, qui partait seul au but (120e). Excellent coup franc à suivre pour les Parisiens à la toute limite de la surface ! 

Le point à la 115e : Lyon finit mieux. L'OL est dans le camp parisien mais ne se crée pas d'occasion, comme sur cette reprise de volée totalement manquée de Cornet sur corner (111e). Les tirs au but se profilent sérieusement, comme l'an dernier. 

Le point à la 105e : mi-temps de la prolongation. Encore 15 minutes à jouer avant les tirs au but. 

Le point à la 100e : ça s'anime ! Lopes poursuit son festival avec une nouvelle parade sur une frappe croisée de Di Maria (96e). Dans la foulée, la frappe contrée de Traoré passe tout près du poteau droit parisien. Voilà, enfin de l'action ! 

Le point à la 90e : c'est parti pour 30 minutes de bonheur en plus ! 

Le point à la fin du temps réglementaire : 0 à 0 dans cette triste finale, on va avoir droit (ou plutôt subir) une prolongation de 30 minutes...

Le point à la 90e : Lopes décisif par deux fois ! Le PSG accélère enfin avec deux grosses occasions sauvées par le gardien lyonnais. Neymar place d'abord une tête sous la barre, suite à un centre piqué d'Herrera, superbement claquée par Lopes. Puis le Portugais sort parfaitement devant Sarabia, qui était lancé en profondeur par Verratti. On se dirige tout droit vers la prolongation. 

Le point à la 85e : une petite occasion, et encore des changements. Cornet se charge d'un généreux coup franc après une (toute petite) faute sur Caqueret aux 20 mètres. Sa frappe se dirige vers la lucarne mais Navas la sort parfaitement. Lyon procède à un triple changement (merci la règle des 5 remplacements...) avec les sorties de Dembélé, Depay et Marcelo. 

Le point à la 75e : et encore un blessé côté PSG... Cette fois c'est Kurzawa qui sort touché, remplacé par Kehrer (qui revient lui même de blessure). Comme contre Saint-Étienne il y a une semaine, le jeu parisien n'est pas loin d'être proche du néant. Franchement inquiétant à 12 jours du quart de finale contre l'Atalanta. 

Le point à la 65e : le match redevient haché. Les fautes se multiplient une nouvelle fois, alors que les deux entraîneurs ont commencé à opérer plusieurs changements. Double changement du côté du PSG avec l’entrée de Sarabia à la place d’Icardi, qui a eu beaucoup de mal ce soir, et celle de Herrera à la place de Gueye. Rudi Garcia procède lui à un changement avec la sortie de Bruno Guimaraes remplacés par Thiago Mendes. Au niveau du spectacle, pas de changement : on s'ennuie toujours autant. 

Le point à la 55e : une occasion de chaque côté. Les Lyonnais dégainent en premier avec une frappe de Depay, détournée par Verratti, qui passe à un mètre du poteau droit de Navas (50e). Neymar se charge ensuite d'obtenir une faute aux 30 mètres et de tirer lui-même un coup franc bien enroulé, sur lequel Lopes se couche et dégagé des poings (53e). Ce début de deuxième période est bien parti. 

Le point à la 46e : c'est reparti dans cette finale ! 

Le point à la mi-temps : un vrai 0 à 0 sans grande saveur entre le PSG et Lyon. Les deux équipes ont multiplié les erreurs techniques, à l'image des dernières minutes de cette première période avec un énorme raté de Dembélé sur un centre en retrait (45e+1), puis une frappe totalement manquée de Di Maria qui partait seul au but (45e+2). Les Parisiens ont tout de même eu les meilleures occasions avec une frappe de Neymar tout près du poteau (8e), puis une lourde frappe de Gueye aux 20 mètres magnifiquement détournée par Lopes (43e). Mais le niveau de jeu est vraiment inquiétant pour deux équipes encore qualifiées en Ligue des champions... 

Le point à la 40e : enfin des occasions ! Et encore, on est gentils... Sur un corner tiré de la droite par l'OL, Cornet se retrouve seul un peu excentré par rapport au point de penalty et rate sa reprise du droit, qui oblige tout de même Navas à se coucher (36e). Verratti, l'un des rares joueurs à se montrer à son avantage, envoie ensuite une belle passe en profondeur pour Neymar, dont la frappe croisée du gauche passe devant le but de Lopes (40e). Ça s'anime un peu, mais on ne peut pas dire qu'on se régale pour autant... 

Le point à la 30e : la rencontre devient tendue et sans grande saveur. Les deux équipes multiplient les fautes au milieu de terrain et les erreurs techniques, sans se créer de véritables occasions. Cette finale est pour l'instant décevante et bien loin du niveau de deux équipes de Ligue des champions... 

Le point à la 20e : les Lyonnais réagissent et les débats s'équilibrent. Après l'action de Neymar, l'OL investit le camp parisien sans parvenir à se créer de grosse occasion. La frappe d'Aouar aux 20 mètres n'inquiète pas Navas (15e), tandis que Caqueret est averti pour un contact sur Neymar (19e), qui en a rajouté sur le coup. Signe que la rencontre est équilibrée pour le moment : la possession est quasiment à égalité, avec une grosse bataille au milieu de terrain.  

Le point à la 10e : Neymar tout près de l'ouverture du score. La première grosse occasion est pour le PSG : après une combinaison avec Thiago Silva suite à un corner, la star brésilienne enroule une superbe frappe du droit, à l’entrée de la surface, qui rase le poteau de Lopes (8e). Neymar avait peu auparavant allumé une première mèche avec un tir aux 25 mètres, bien capté par Lopes sur sa droite. Le PSG met la pression sur l'OL en ce début de match.  

Le point au coup d'envoi : c'est parti au Stade de France devant 5.000 personnes, après une minute d'applaudissements en hommage aux soignants. A noter que la tribune centrale est vide, et que les fans parisiens et lyonnais sont installés dans les deux virages. 

Le point sur les compositions : Marquinhos au milieu, Lopes finalement titulaire. Le PSG, sans Kylian Mbappé, va jouer en 4-3-3 avec Di Maria, Icardi et Neymar en attaque. Le milieu à 3 sera composé de Verratti, Gueye, et du Brésilien Marquinhos. Du côté de l'OL, la seule surprise est la titularisation du gardien Anthony Lopes à la place de Ciprian Tatarusanu. Le jeune Maxence Caqueret est lui aligné au milieu de terrain avec Guimaraes et Aouar, dans une composition en 3-5-2. 

La composition des équipes :
Paris SG : Navas - Kurzawa, T. Silva (cap), Kimpembe, Bakker - Verratti, Marquinhos, Gueye - Di Maria, Icardi, Neymar
Lyon : Lopes - Denayer, Marcelo, Marçal - Dubois, Caqueret, Guimaraes, Aouar, Cornet - Depay (cap), Mo. Dembélé

Le point OL : mettre fin à des années sans trophée. Pour Lyon, cette finale est peut-être encore plus importante. En effet, les Lyonnais courent désespérément après un trophée depuis la Coupe de France en 2012, une éternité pour un club de ce standing. L'OL doit également s'imposer s'il veut disputer une Coupe d'Europe l'an prochain, le vainqueur de la Coupe de la Ligue étant qualifié pour la Ligue Europa. S'ils perdent ce soir, ils auront une autre chance à condition qu'ils... remportent la Ligue des champions. Autant dire qu'ils ont tout intérêt à gagner contre le PSG. Retrouvez ici l'interview de Rudi Garcia sur Europe 1 la semaine dernière.

Le point PSG : sans Mbappé, objectif triplé. Le PSG, sacré champion de France et difficile vainqueur de la Coupe de France vendredi dernier contre Saint-Étienne, peut réaliser le triplé national. Les Parisiens devront composer sans Kylian Mbappé, blessé et très incertain pour le quart de finale de Ligue des champions. L'Espagnol Pablo Sarabia devrait le remplacer et évoluer en soutien de l'attaquant argentin Mauro Icardi. Le PSG devra en tout cas monter un tout autre visage que contre les Verts, où leur prestation avait inquiété à quelques jours de la C1. 

Le point météo : il va faire très chaud au Stade de France. En raison de la pandémie de coronavirus, la rencontre va se disputer au Stade de France avec une jauge limitée à 5.000 spectateurs. La soirée s'annonce chaude, avec des températures caniculaires en région parisienne comme sur une grande partie de la France. Il pourrait faire plus de 35 degrés au coup d'envoi ! Lisez ici notre article sur ce match "bouillant".

Le point "histoire" : clap de fin pour la Coupe de la Ligue. Après 25 ans d'existence, la Coupe de la Ligue va disparaître ce vendredi soir. Depuis de nombreuses années, elle peinait à trouver son public, avec des stades souvent déserts et des matches trop souvent sans grand intérêt. Pourtant, et paradoxalement, les finales ont souvent offert de beaux spectacles autant en tribunes que sur le terrain. Si celle de l'an dernier, remportée par Strasbourg contre Guingamp, avait été une longue purge, on peut espérer ce soir un tout autre spectacle. Une dernière finale entre le PSG et Lyon, les deux meilleures équipes françaises de ces 20 dernières années, que demander de mieux ?