Coupe de France : le PSG petit vainqueur d’une finale inédite

, modifié à
  • A
  • A
PSG Coupe de France 2020 FRANCK FIFE / AFP
La joie des joueurs du PSG après la victoire en Coupe de France. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Le PSG a difficilement battu Saint-Étienne (1-0) en finale de la Coupe de France, vendredi soir dans un Stade de France limité à 5.000 spectateurs en raison de la pandémie. Kylian Mbappé est sorti sur blessure, touché à la cheville, à seulement trois semaines de la Ligue des champions.

Ce n’était ni l’ambiance des grands soirs, ni le match de l’année, mais le PSG a assuré l’essentiel : remporter la Coupe de France, vendredi dans une atmosphère étrange au Stade de France. Dans une enceinte limitée à 5.000 spectateurs en raison de la pandémie, bien loin des ambiances enfiévrées du temps "d’avant", les Parisiens ont difficilement battu l’AS Saint-Étienne (1-0), grâce à un but de Neymar peu avant le quart d’heure de jeu (14e). Le PSG a pourtant évolué longtemps en supériorité numérique, après l’expulsion de Loïc Perrin pour un tacle (très) dangereux sur Kylian Mbappé.

Car l’image de cette soirée de reprise du foot en France, après quatre mois d’arrêt des compétitions, a bel et bien été la sortie sur blessure de la star des Bleus. Blessé à la cheville, l’état de Mbappé va désormais être au centre des interrogations, à trois semaines du quart de finale de la Ligue des champions contre l’Atalanta Bergame. 

Bouanga touche le poteau, triste fin pour Perrin

Pendant 30 minutes, on avait pourtant retrouvé le bonheur simple de regarder du football, après une trop longue période de sevrage et d’attente. On a même cru à une finale mémorable dans le sillage d’une équipe de Saint-Étienne tranchante et sans complexe, qui a touchée le poteau par Denis Bouanga dès la 5e minute. Mais tout, ou presque, s’est arrêté juste avant la demi-heure de jeu, quand Loïc Perrin s’est fendu d’un tacle inconsidéré sur Kylian Mbappé. Après plusieurs minutes d’interruption et d’échauffourées, l’emblématique capitaine des Verts a logiquement été expulsé. Un bien triste épilogue pour le défenseur central, en larmes pour ce qui était le dernier match de sa carrière effectuée en totalité à l'ASSE. 

Dans le même temps, tous les regards se sont tournés vers "Kyky", au sol pendant de longues minutes. Touché à la cheville, qui a spectaculairement tourné sur le coup, la star des Bleus a cédé sa place dans la foulée, remplacé par Pablo Sarabia. Presque 10 minutes plus tard, le jeu a enfin repris, mais le rythme est considérablement retombé... pour ne presque plus remonter. 

Mbappé célèbre en béquilles... et avec le sourire 

Si les Verts n'ont pas démérité, se battant jusqu'au bout, ils n'avaient tout simplement ni le talent, ni les armes pour égaliser. Résultat : la deuxième période a semblé bien longue, avec une équipe du PSG incapable de se mettre à l'abri, la faute à un grand Jessy Moulin dans les buts stéphanois (59e, 71e, 72e) et à leur incapacité à hausser le ton. Ajoutez à cela un début de match franchement inquiétant, avec trois grosses occasions des Verts (dont le poteau de Bouanga), et vous obtenez un tableau peu rassurant pour le PSG, à seulement trois semaines du quart de finale de Ligue des champions. 

Mbappé, lui, sera-t-il présent ? La question est, déjà, sur toutes les lèvres. Mais la jeune superstar n'avait pas vraiment l'air de se la poser. Revenu en béquilles pour célébrer ce deuxième titre national (après la Ligue 1), "Kyky" est apparu tout sourire, juste avant que son capitaine Thiago Silva ne soulève la Coupe de France sur la pelouse, et non pas en gradins comme le veut la tradition. L'aboutissement d'une soirée déroutante de bout en bout.