Coupe du Monde de rugby : controverse autour de l'arbitrage de Belgique-Espagne

, modifié à
  • A
  • A
La victoire surprise des Belges sur les "Leones" a profité à la Roumanie.
La victoire surprise des Belges sur les "Leones" a profité à la Roumanie. © MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :
Les décisions de l'arbitre roumain en charge de Belgique-Espagne, dont le résultat (18-10) a profité à la Roumanie, qualifiée pour la Coupe du Monde de rugby 2019 au détriment des Espagnols, vont être analysées vendredi.

La polémique enfle dans le monde du rugby. Dimanche, l'Espagne a laissé passer la chance de se qualifier directement pour la deuxième Coupe du monde de rugby de son histoire en s'inclinant 18-10 face à la Belgique, en qualifications de la zone Europe (Six nations B). Dans cette rencontre disputée à Bruxelles, les Espagnols devaient absolument l'emporter, sous peine de se faire coiffer au poteau par la Roumanie. Mais ces derniers, en tête du groupe avant cette rencontre, ont profité de la défaite du XV des "Leones" (les Lions) lors d'un match arbitré par Vlad Iordachescu… un Roumain.

Les Espagnols révulsés, l'arbitre presque lynché. Une désignation qui a provoqué la fureur des Espagnols. Ceux-ci ont déploré l'arbitrage "délibérément partial" de Vlad Iordachescu. "Notre jeu était sans arrêt coupé, les Belges profitaient de bien plus d'avantages", a expliqué à quelques journalistes le sélectionneur Santiago Santos, qui a éprouvé beaucoup de mal à calmer ses joueurs après la rencontre. Car, dès le coup de sifflet final, les joueurs espagnols, très frustrés, ont poursuivi l'arbitre qui a dû regagner les vestiaires sous escorte. Les joueurs belges ont même été obligés de s'interposer pour protéger l'homme en noir.

L'arbitrage examiné. "La Fédération espagnole de rugby a déposé une réclamation à la Fédération européenne (Rugby Europe), avec copie à la Fédération internationale, pour que la commission d'arbitrage revoie la vidéo de la rencontre et juge si l'arbitrage a été délibérément partial pour favoriser les intérêts de la Roumanie et si oui, agir en conséquence", a indiqué dans un communiqué la Fédération espagnole. Les décisions de l'arbitre roumain vont être analysées vendredi par le comité de désignation des arbitres de Rugby Europe, a annoncé l'instance lundi.

Solidarité avec l'Espagne. Sur Twitter, le hashtag #JusticeforSpainRugby a été utilisé pour défendre l'équipe espagnole, et notamment par des professionnels du rugby, parmi lesquels les Français Baptiste Serin et Jefferson Poirot, tout deux joueurs de l'Union Bordeaux-Bègles.

Et maintenant ? L'Espagne peut encore se qualifier pour la Coupe du monde si elle survit à deux tours de barrages, contre le Portugal sur une unique confrontation puis contre les Samoa en aller-retour en juin. La Roumanie, sauf si sa qualification devait être remise en question, jouera elle le match d'ouverture de la Coupe du monde en septembre 2019, face au pays-hôte, le Japon.