Coupe du monde 2018 : Ousmane Dembélé, on s'en souvient encore dans le quartier de la Madeleine à Évreux

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
PORTRAITS EN BLEU - Enfant, l'attaquant des Bleus et footballeur du Barça "allait à l’école avec un ballon, il faisait des courses avec un ballon. Comme un doudou", se souvient son dernier entraîneur.

La carrière d'Ousmane Dembélé, 20 ans aujourd'hui, commence dans le quartier populaire de la Madeleine. A l'époque, il habite au 5 étage d'une tour jaunie mais la plupart du temps, il est dans la rue, ballon au pied. "Il était haut comme trois pommes mais il mettait déjà des petits ponts. On jouait là, au milieu de la route. Ça se voyait directement qu’il n’était pas comme les autres", se souvient son grand cousin Amadou. Le tout début de l'histoire pour celui qui joue aujourd'hui au FC Barcelone et chez les Bleus. 

Ses premiers ballons au "Play". A l'époque, tout le monde se l'arrache déjà, surtout lors des matches improvisés au "Play", ce carré de bitume coincé entre des barres HLM, devenu aujourd'hui un terrain de basket. Mais il y a quelques années, les enfants s'y retrouvaient pour jouer au foot après l'école. 

Ousmane Dembélé a tout juste 6 ans quand il découvre le pont piétons qui enjambe la route départementale, celui qui l'emmène trois fois par semaine de son quartier jusqu'au stade du 14-Juillet, là où se déroulent les entraînements du club local. "Il a progressé sans arrêt. Le gamin était à l’écoute, c’était un bosseur. Froid, pas froid, chaud, pas chaud, il était toujours là", se souvient Ahmed Wahbi, son entraîneur à l'époque.

Le ballon, c'était son "doudou". Dans ces premières années en club, Ousmane Dembélé se défoule, travaille sans cesse. Il se forge un caractère aussi, celui d'un gagnant qui en veut toujours plus. Alors forcément quand les entraîneurs le rétrogradent pour aider les équipes plus faibles, le garçon fait un peu la tête... Mais sa technique et son habileté impressionnent encore aujourd'hui. "Il allait à l’école avec un ballon, il faisait des courses avec un ballon. Comme un doudou. Ousmane était un mordu", raconte Romaric Bultel, son dernier entraîneur à Évreux

Désormais attaquant international, Ousmane Dembélé n'en n'oublie pas ses origines. Dès qu'il le peut, il revient à Évreux pour passer quelques heures ou une nuit chez des amis à la Madeleine, le coffre rempli de maillots pour les enfants du quartier.

Retrouvez l'intégralité de cette série de "Portraits en bleu" dans "Libre arbitre" de 20h à 23h tous les dimanches avec François Clauss sur Europe 1

Portraits en bleu : Ousmane Dembélé
Europe 1
Par Marguerite Lefebvre, édité par F.R.