Candidat aux municipales à Montpellier en 2020 ? "Je suis peut-être capable de porter un projet", estime Mohed Altrad

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'homme d'affaires, et nouveau sponsor de l'équipe de France de rugby, n'a pas encore décidé s'il briguerait le siège de maire de Montpellier en 2020. Mais avoue à demi-mots être intéressé.
INTERVIEW

Il ne manquerait pas de raisons de convoiter l'écharpe tricolore. Un mandat de maire pourrait offrir à Mohed, président du Montpellier Hérault Rugby, un moyen de mettre la pression sur les pouvoirs publics pour avoir plus de moyens pour développer son business autour du rugby.

L'homme d'affaires, nouveau sponsor de l'équipe de France de rugby, pourrait aussi avoir une vraie envie de s’investir dans la vie publique française. Interrogé dimanche sur Europe 1, le Syrien d'origine n'a pas caché son intérêt... tout en soulignant qu'il était encore trop tôt pour se décider.

Un passé avec la ville. L'homme rappelle d'entrée son histoire avec la ville. "Je suis arrivé à Montpellier, j’ai appris le français, j’ai fait mes études, j’ai créé mon groupe et j’ai développé mon club. Donc les soucis et les difficultés de la ville de Montpellier m’intéressent", énumère le milliardaire, gérant du groupe Altrad, entreprise spécialisée dans la production et la distribution de matériels pour le bâtiment.

"Le moment n'est pas venu". Toutefois, l'homme d'affaires n'a pas encore arrêté son choix : "Le moment de décider d’y aller ou de ne pas y aller n’est pas venu. Ça viendra au mois de mars 2020, donc on a encore un peu de temps. En attendant, j’écoute, j’ai des réunions avec des gens qui me sollicitent. La question existe", reconnaît-il. "C’est clair, je suis peut-être capable de porter un projet pour Montpellier. C’est peut-être intéressant mais il n’y a pas de décision prise à ce stade."