Adrien Rabiot en grève pour protester contre un report de salaires lié au coronavirus ?

, modifié à
  • A
  • A
Adrien Rabiot 1:24
Adrien Rabiot, milieu de terrain français, créé de nouveau la polémique en refusant de reprendre l'entraînement avec son club, la Juventus Turin. © AFP
Partagez sur :
Adrien Rabiot, milieu de terrain français, crée de nouveau la polémique en refusant de reprendre l'entraînement avec son club, la Juventus Turin. D'après la presse italienne, il serait absent pour protester contre les reports de salaires demandés aux joueurs pour soutenir les finances du club, touchées par la crise sanitaire. 

Après une fin de contrat houleuse avec le PSG et une polémique en équipe de France, Adrien Rabiot fait de nouveau parler de lui. D'après plusieurs titres de presse italienne, le milieu de terrain français n'a pas répondu à l'appel de son club, la Juventus Turin, pour reprendre les entraînements. Le jeune homme de 25 ans se trouve toujours en France, sur la Côte d'Azur, où il a passé le confinement, se préparant physiquement à la reprise du football en Italie.

Une grève contre le report des salaires

D'après la presse italienne, le joueur serait en grève pour protester contre le décalage des salaires du mois de mars à juin. Ce report des paiements permet à la Juve, financièrement très touché, de gérer la crise du coronavirus plus sereinement. Dans le détail, le groupe de joueurs et l'entraîneurs ont accepté de renoncer à leur salaire sur cette période, et deux mois et demi seront reportés sur la prochaine saison 2020-2021. Selon la Gazzetta dello Sport, le jeune international attendrait, alors que les entraînements collectifs doivent reprendre le 18 mai. 

Un départ de Rabiot cet été ?

Une autre question se pose : est-ce que ce nouveau coup d'éclat est une décision d'Adrien Rabiot ou d'un entourage très influent ? Le quotidien La Stampa précise que c'est la mère, et agente, du jeune joueur, Véronique Rabiot, qui serait derrière cette démarche. L'influence de cette dernière n'est plus à prouver : c'est elle qui avait poussé au clash avec le PSG entraînant la mise à pied du milieu jusqu'à la fin de la saison 2018/2019.

La Juventus serait très en colère, voire "irrité par ce manque de professionnalisme". Le joueur français est attendu dès mercredi au club. Cette nouvelle affaire pourrait sceller le sort d'Adrien Rabiot, alors que les journaux italiens évoquaient déjà son départ cet été et que le milieu français a eu du mal à s'imposer auprès de son entraîneur Maurizio Sarri, depuis son arrivée en Italie. La rémunération annuelle du Français est de 8 millions d'euros.

Europe 1
Par Simon Ruben, édité par Mathilde Durand