Vivement le plat de résistance

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Cela fait neuf étapes que le Tour de France 2009 a débuté sur les routes de l'Hexagone. Après un peu plus d'une semaine de course, beaucoup de choses se sont déjà passées au sein du peloton malgré un certain goût d'inachevé après la traversée des Pyrénées. Qu'à cela ne tienne, le meilleur est à venir.

Cela fait neuf étapes que le Tour de France 2009 a débuté sur les routes de l'Hexagone. Après un peu plus d'une semaine de course, beaucoup de choses se sont déjà passées au sein du peloton malgré un certain goût d'inachevé après la traversée des Pyrénées. Qu'à cela ne tienne, le meilleur est à venir.Comme on pouvait s'y attendre, l'équipe Astana domine les débats après cette première semaine au sein de la Grande Boucle. Après neuf étapes, on ne voit pas très bien qui pourra venir briser l'élan de cette machine qui semble contrôler la course en attendant de passer la vitesse supérieure. Cependant, la lutte d'influence interne que se livre les deux leaders que sont Alberto Contador et Lance Armstrong pourrait pénaliser la formation kazakhe.Pour le moment, les deux hommes se sont mutuellement neutralisés et ne sont séparés que par deux petites secondes au classement général, en embuscade derrière le leader. L'Américain avait ouvert les hostilités lors d'un coup de bordure sur la route de la Grande-Motte. L'Espagnol lui a répondu en l'attaquant dans la montée vers Arcalis. Nul doute que leurs concurrents tenteront de profiter d'une éventuelle mésentente. Le plus sérieux d'entre eux est pour l'instant Andy Schleck.Les Français à l'honneurLe coureur de la Saxo Bank a déjà testé les Astana en les attaquant entre Andorre-la-Vieille et Saint-Girons et ne se privera pas de recommencer. Le Luxembourgeois pointe actuellement à 1'49'' de Rinaldo Nocentini, l'actuel maillot jaune. Si personne n'a encore gagné le Tour de France, certains l'ont déjà perdu. C'est notamment le cas de Denis Menchov qui accuse déjà un retard de 5'02''. Le Russe a souffert dès le contre-la-montre monégasque. Carlos Sastre et, dans une moindre mesure, Cadel Evans ne semblent également pas en mesure de rivaliser.Du côté des Français, on a vécu une première semaine faste avec trois victoires d'étapes. Thomas Voeckler (Bbox) à Perpignan, Brice Feillu (Agritubel) à Arcalis et Pierrick Fédrigo (Bbox) à Tarbes ont porté haut les couleurs tricolores. Et ce n'est peut-être pas terminé. Le 14 juillet devrait donner des idées à leurs compatriotes.La caravane du Tour va donc reprendre du service mardi avec la dixième étape entre Limoges et Issoudun avant de passer par les Vosges et les Alpes. Les pentes du mont Ventoux, lors de l'avant-dernière étape, devraient être le lieu de la bataille finale. On en salive déjà...

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr