Pelous prend sa retraite

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Fin de carrière pour Fabien Pelous. L'une des plus grandes figures du rugby français vient d'annoncer, à 35 ans, qu'elle prendrait sa retraite à la fin de la saison. Le recordman de sélections en équipe de France(118), disputera son dernier match à Ernest-Wallon sous le maillot toulousain, samedi face à Bourgoin.

Fin de carrière pour Fabien Pelous. L'une des plus grandes figures du rugby français vient d'annoncer, à 35 ans, qu'elle prendrait sa retraite à la fin de la saison. Le recordman de sélections en équipe de France (118), disputera son dernier match à Ernest-Wallon sous le maillot toulousain, samedi face à Bourgoin.L'émotion sera forcément au rendez-vous samedi, sur les coups de 14h30, sur la pelouse d'Ernest-Wallon à l'entrée sur le pré des joueurs du Stade Toulousain. Et il y a fort à parier que le premier d'entre eux sera Fabien Pelous qui, face aux Berjalliens, s'apprêtera ni plus ni moins à disputer son dernier match à domicile sous le maillot rouge et noir du Stade. A 35 ans, c'est dans un des salons de ce même stade que le deuxième ligne a officialisé jeudi ce qui, ces dernières heures, ne faisait plus aucun secret: le recordman des sélections en équipe de France (118) mettra fin à son incroyable carrière à l'issue de cette saison.La nouvelle prolongation d'un an que certains espéraient n'aura pas lieu. Là où la saison passée, Pelous avait dit banco à ses dirigeants pour une douzième saison à Toulouse, conclue sur un titre de champion de France, le deuxième ligne a cette fois choisi de raccrocher pour de bon. Après sa retraite internationale à l'issue du Mondial 2007, le chêne incontournable de la Ville Rose s'apprête donc à vivre une seconde petite mort.Un palmarès exceptionnelS'il accomplissait sans doute parmi l'une de ses meilleures saisons, Pelous a pesé le pour et le contre pour arriver à la conclusion que l'heure cette fois était venue. Le Toulousain, à la longévité exceptionnelle à un poste si exigeant physiquement en dix-huit ans de carrière, peut se retourner aujourd'hui sur un palmarès exceptionnel.Car là aussi Pelous est l'homme de tous les records ou presque : trois Boucliers de Brennus (1999, 2001, 2008), deux Coupes d'Europe (2003, 2005), qui font de lui à jamais une icône à Toulouse. En équipe de France, ses 118 capes constituent un sacré bâton de Maréchal, tout comme ses 42 sélections dans la peau d'un capitaine, qui aura mené ses troupes à la conquête de quatre Grand Chelem (1997, 1998, 2002, 2004) là encore un record en France, auquel il convient de ne pas oublier la victoire finale dans le Tournoi en 2006. N'en jetez plus... A moins que le 6 juin prochain, au Stade de France, Pelous, avant d'endosser la fonction de manager de France A, ne monte une dernière fois à la tribune soulever le bout de bois...

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr