Le numéro d'Astana

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'équipe Astana a frappé fort mardi lors de la 4e étape du tour de France, un contre-la-montre par équipes de 39 kilomètres disputé à Monptellier. Lance Armstrong et ses coéquipiers ont en effet remporté l'épreuve devant la Garmin et la Saxo-Bank de Fabian Cancellara, qui conserve sur le fil son maillot jaune devant le Texan, pour 22 centièmes.

L'équipe Astana a frappé fort mardi lors de la 4e étape du tour de France, un contre-la-montre par équipes de 39 kilomètres disputé à Monptellier. Lance Armstrong et ses coéquipiers ont en effet remporté l'épreuve devant la Garmin et la Saxo-Bank de Fabian Cancellara, qui conserve sur le fil son maillot jaune devant le Texan, pour 22 centièmes.Après avoir grappillé de précieuses secondes lundi lors de l'étape entre Marseille et la Grande-Motte, Lance Armstrong poursuit son ascension au classement général du Tour de France. A l'issue du contre-la-montre par équipes disputé mardi à Montpellier, l'Américain pointe en effet à seulement 22 centièmes du maillot jaune Fabian Cancellara, malgré la victoire de l'équipe Astana dans cette épreuve de 39 kilomètres disputée sur un parcours piégeux qui aura surpris de nombreux coureurs, comme Denis Menchov.Déjà auteur d'un contre-la-montre moyen à Monaco samedi en ouverture de cette Grande Boucle, le leader russe de la Rabobank a de nouveau laissé échapper de précieuses secondes en tombant dès le deuxième virage dans les rues de Montpellier. A l'arrivée, son équipe Rabobank n'obtient que le 11e temps (48'50'') à 2'20'' des Astana.La même mésaventure est arrivée à de nombreux concurrents, notamment le champion du monde de course en ligne Alessandro Ballan (Lampre), qui s'est retrouvé à terre exactement au même virage. Désireuse de terminer dans le top 10 de cette épreuve, la formation tricolore Bbox Bouygues Telecom a également connu une journée galère avec des incidents techniques, une crevaison et des chutes. A l'arrivée, les hommes de Jean-René Bernaudeau terminent en 19e et avant-dernière position avec 4'41'' de retard sur les vainqueurs.Armstrong et Cancellara dans la même secondeLa grande explication entre les équipes de favoris a par ailleurs bien eu lieu. La Liquigas de Vicenzo Nibali et Roman Kreuziger, deux outsiders de l'épreuve, est la première à se mettre en action en améliorant le chrono de la Katusha, alors en tête, de 25 secondes (47'27''). L'équipe italienne ne fait toutefois pas le poids par rapport à des formations de rouleurs comme la Garmin de Christian Vandevelde et David Zabriskie (46'47'') ou la Saxo-Bank du maillot jaune Fabian Cancellara (47'09'').Mais c'est bien l'équipe Astana de Lance Armstrong, Alberto Contador, Andreas Klöden et Levi Leipheimer qui a tout écrasé sur son passage. Les hommes de Johan Bruyneel ont bouclé l'épreuve en 46'29'', soit dix-huit secondes de mieux que la Garmin et quarante secondes de moins que la Saxo-Bank, soit exactement l'écart qui séparait Armstrong de Cancellara mardi matin. Le Suisse parvient finalement à conserver le maillot jaune de leader pour seulement 22 centièmes, mais le Texan a confirmé ses ambitions: remporter un huitième Tour de France.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr