La Ligue et la Fédération de rugby s'accordent

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Serpent de mer du rugby français, la mise à disposition des internationaux devrait être régie par une convention, déjà approuvée par les comités directeurs de la LNR et de la FFR. L'assemblée générale de la FFR, tenue samedi à Strasbourg, a adopté dans un fort consensus cet accord. Reste à savoir si l'assemblée générale de la LNR validera cette convention.

Serpent de mer du rugby français, la mise à disposition des internationaux devrait être régie par une convention, déjà approuvée par les comités directeurs de la LNR et de la FFR. L'assemblée générale de la FFR, tenue samedi à Strasbourg, a adopté dans un fort consensus cet accord. Reste à savoir si l'assemblée générale de la LNR validera cette convention. Ce n'est pas encore la panacée mais un premier palliatif sur un des maux les plus lourds du rugby français. La mise à disposition des internationaux pour le XV de France est l'un des sujets qui divisent le plus le rugby tricolore. La Fédération française (FFR) et la Ligue nationale (LNR) ont tenté d'y répondre, certes en partie, en se rapprochant cette semaine autour des conditions d'une convention qui va les lier lors des quatre prochaines journées. Cet accord, approuvé par le comité directeur de la LNR du 1er juillet et par le comité directeur de la FFR du 2 juillet, a été adopté samedi, à Strasbourg, par l'assemblée générale de la FFR. Lors des années hors Coupe du Monde, la LNR avancera ainsi en semaine les journées de Top 14 avant le premier test-match de la tournée de novembre mais aussi avant la première affiche du Tournoi des VI nations, afin de permettre au staff de l'équipe de France de disposer d'une préparation de 10 jours avant chacune de ces échéances. De plus, les internationaux ne participeront pas à la journée de Top14 programmée entre le deuxième et le troisième match du Tournoi. L'année prochaine, ils seront ainsi laissés à la disposition de l'équipe de France pendant tout le mois de février. Enfin, la période de préparation collective à la Coupe du Monde 2011 débutera le 4 juillet, soit un peu plus de deux mois avant le premier rendez-vous des Bleus.Cet accord a été obtenu contre une indemnisation de la Ligue, à hauteur de 20 millions d'euros, par la FFR. Les deux parties se sont félicitées d'être "arrivées au terme d'intenses négociations à un accord équilibré, satisfaisant pour les deux parties et surtout garant de la stabilité et de l'unité du rugby français dans le respect des règlements internationaux, des lois françaises et du passé et des spécificités des deux institutions"

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr