L'Argentine chez les grands du Sud

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'Afrique du Sud, qui a remporté le Tri-Nations ce week-end, l'Australie et la Nouvelle-Zélande ne seront plus trois mais quatre en 2012. La Sanzar, qui gouverne le rugby dans l'hémisphère sud, a invité l'Argentine à se joindre à la compétition.

L'Afrique du Sud, qui a remporté le Tri-Nations ce week-end, l'Australie et la Nouvelle-Zélande ne seront plus trois mais quatre en 2012. La Sanzar, qui gouverne le rugby dans l'hémisphère sud, a invité l'Argentine à se joindre à la compétition.Exit le Tri-Nations, place au "Quatre-Nations". L'Argentine a obtenu lundi ce qu'elle voulait depuis 2007, au sortir d'une Coupe du monde remarquable qu'elle a terminée sur la troisième marche du podium: une place dans le tournoi qui réunit chaque année les trois équipes phares de l'hémisphère sud, l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Australie.La Sanzar, qui régit le rugby de l'autre côté du globe, a succombé à la tentation d'inviter les Pumas à l'horizon 2012. Mais sous certaines conditions. "Que les Pumas, troisièmes de la Coupe du monde 2007 et actuellement classés sixième nation mondiale, rejoignent les trois premières nations du rugby mondial sera très exaltant pour les fans, les joueurs, les sponsors et les diffuseurs dans nos quatre pays et au-delà, s'est réjoui Andy Marinos, directeur général de l'instance, dans un communiqué."C'est historique"Chaque nation disputera donc six rencontres, en matches aller-retour de mi-août à mi-octobre. Un format qui sera "réduit" sur juillet et août lors des années de Mondial. Pour vendre son produit le mieux possible, la Sanzar a exigé des Pumas qu'ils laissent leurs meilleurs joueurs participer à ce tournoi des "Quatre-Nations". Problème: la plupart des internationaux albiceleste évoluent à l'heure actuelle en Top 14 ou en Premiership. Mais les fédérations australiennes, néo-zélandaises et sud-africaines seraient prêtes à leur laisser de la place dans les équipes du Super 14, qui font relâche durant cette période qui a sacré, ce week-end, les Sud-Africains."C'est un grand moment pour le rugby en Argentine, a réagi Porfirio Carreras, président de la fédération argentine (UAR). Cette nouvelle a aussi ravi l'ancien capitaine Agustin Pichot, qui attendait ça depuis deux ans. "Nous sommes heureux d'avoir la chance de devenir une grande nation du rugby mondial et de jouer au plus haut niveau, a-t-il déclaré sur SkySports. C'est historique et tout le monde en Argentine devrait en être fier."

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr