Ligue des champions : revivez la victoire du PSG sur Liverpool

, modifié à
  • A
  • A
Juan a mis le PSG sur les bons rails face à Liverpool, mercredi soir.
Juan a mis le PSG sur les bons rails face à Liverpool, mercredi soir. © Franck FIFE/AFP
Partagez sur :
Le PSG, réaliste et courageux, a battu Liverpool 2-1 et se trouve désormais en bonne position pour se qualifier. Tout de jouera à Belgrade, le 11 décembre.
L'ESSENTIEL

Le PSG ne tient pas encore sa qualification pour les huitièmes de finale mais il tient sans conteste l'une de ses victoires références. Le club de la capitale, dos au mur, l'a emporté 2-1 face à Liverpool, finaliste sortant de la Ligue des champions, à l'issue d'un match assez fermé, où les occasions nettes ont été rares. Il faudra maintenant aux hommes de Thomas Tuchel bonifier ce résultat dans deux semaines, à Belgrade, face à l'Étoile rouge, d'ores et déjà éliminée après sa défaite à Naples (3-1).

PSG-LIVERPOOL : 2-1

Buts : Bernat (13e), Neymar (37e); Milner (45e+2 sp)

Le point final : le PSG sauve l'essentiel. Il fallait l'emporter pour se replacer : le PSG l'a fait. Les joueurs de Thomas Tuchel, solidaires, ont effacé la défaite du match aller à Anfield au terme d'une rencontre intense à défaut d'être spectaculaire (surtout dans son deuxième acte). Bernat, déjà précieux à Naples, puis Neymar ont inscrit les deux buts parisiens alors que Liverpool a profité d'une étourderie de Di Maria pour revenir au score. Avec désormais deux points d'avance sur son rival du soir, le PSG sera qualifié en cas de victoire à Belgrade mais un nul pourrait aussi suffire en fonction du score de Liverpool-Naples. PSG-Liverpool : 2-1

Le point à la 90e minute : encore cinq minutes à souffrir... Le PSG va devoir encore défendre pendant cinq minutes de temps additionnel. Sous l'impulsion du Collectif ultras Paris, le Parc est en fusion.

Le point à la 85 minute : Mbappé rate puis sort. Le PSG, désormais recroquevillé en défense, s'est créé une occasion, en contre, mais la fusée Mbappé a manqué son atterrissage, le tir du champion du monde tricolore s'envolant dans les nuages. Dans la foulée, mais ce n'est évidemment pas une sanction, Tuchel le remplace par Adrien Rabiot, signe d'un bétonnage intensif. Le milieu parisien, au coeur d'un imbroglio autour de sa prolongation de contrat au club, reçoit une bordée de sifflets.

Le point à la 80e minute : le PSG campe sur ses positions. Le match semble figé, et aucune des deux équipes ne parvient plus à trouver la faille. Mais attention... Klopp a mis sur le terrain deux nouveaux éléments offensifs : Daniel Sturridge et Xherdan Shaqiri, deux grands talents.

Le point à la 70e minute : Tuchel change ses plans. Le match est équilibré, à défaut d'être spectaculaire. Les occasions se raréfient - on relèvera cependant cette superbe tête de Marquinhos sur un corner de Neymar, sur laquelle Alisson est intervenu avec brio (70e) - et les entraîneurs font du coaching. Daniel Alves et Éric-Maxim Choupo-Moting sont entrés en jeu pour le PSG en lieu et place de Di Maria et de Cavani, tous deux décevants ce soir. Du côté des Reds, Jürgen Klopp a lancé un nouvel atout offensif en la personne de Naby Keita, qui a remplacé Georginio Wijnaldum.

Le point à la 60e minute : le PSG subit à nouveau. Comme en première période, le club de la capitale connaît un passage délicat et Thiago Silva, d'un tacle rageur (56e) puis Presnel Kimpembe (57e) ont dû s'employer. Roberto Firmino a placé une tête hors cadre (60e).

Le point à la 50e minute : but refusé pour le PSG. Les Parisiens se montrent d'entrée dangereux dans cette seconde période mais le but inscrit de la tête par Marquinhos sur un coup franc botté par Di Maria est refusé pour hors-jeu (47e). Côté Liverpool, le centre de Milner n'a pas trouvé preneur (49e).

Le point à la reprise : le PSG fait durer... Comme face à Toulouse le week-end dernier, les joueurs du PSG ont mis un certain temps, voire un temps certain, à sortir des vestiaires, alors que les Reds étaient eux déjà de retour sur la pelouse. Pendant la mi-temps, la sono a craché un morceau des Rolling Stones. Peut-être un clin d'oeil à l'ex-Beatle et enfant de Liverpool Paul McCartney qui se produit ce soir non loin du Parc des Princes, à Paris La Défense Arena. Aucun changement à signaler.

Le point à la pause : Milner relance tout ! Alors que le PSG pensait rejoindre les vestiaires avec deux buts d'avance, James Milner a ramené les Reds dans le coup en transformant un penalty accordé en deux temps par l'arbitre de la rencontre après un tacle ambitieux de Di Maria sur Mané. Szymon Marciniak avait d'abord indiqué le point de corner avant de se déjuger, visiblement après avoir consulté son arbitre de surface. Di Maria, discret jusque-là, n'a pas été bien inspiré de se jeter ainsi dans les pieds du joueur sénégalais. Cet épisode un peu houleux - Neymar a été au centre d'un petit attroupement avant le tir de Milner - conclut une première période qu'un PSG ultra-réaliste avait jusqu'alors maîtrisée. PSG-Liverpool : 2-1

Le point à la 40e minute : et Neymar pour le 2-0 ! Le PSG, qui a laissé le ballon à son adversaire pendant une grosse dizaine de minutes, refait surface ! Et de quelle manière ! Après avoir échoué de peu quelques minutes plus tôt (31e), le trio Mbappé-Cavani-Neymar est parvenu cette fois à tromper Alisson (37e). Comme souvent, Mbappé a été à l'origine de l'action. Son centre fort devant le but a été repris par Cavani mais Alisson est intervenu, repoussant le cuir dans les pieds de Neymar. Opportuniste, le Brésilien n'a pas manqué l'occasion de placer le ballon dans le petit filet gauche de son compatriote. 2-0 pour le PSG face à un Liverpool groggy. PSG-Liverpool : 2-0.

Le point à la 30e minute : Paris recule... Depuis l'ouverture du score, le PSG ne s'est plus montré dangereux. Il laisse le ballon à son adversaire, qui n'en fait pas, il est vrai, quelque chose de vraiment concret. On signalera juste cette frappe de Salah, sans réel danger, le long du montant gauche de Gianluigi Buffon (22e). Malgré tout, l'arrière-garde parisienne ne dégage pas une immense sérénité.

Le point à la 20e minute : le PSG concrétise par Bernat ! Le club de la capitale conclut ses dix bonnes minutes par un but, inscrit par l'inattendu Juan Bernat ! Le latéral espagnol est un récidiviste. Il avait déjà ouvert le score à Naples, il y a trois semaines (1-1). Et c'est un but de renard, encore une fois, après un centre fort devant le but de Kylian Mbappé mal dégagé par la défense des Reds (13e). La minute précédente, c'est Mbappé, encore lui, qui avait tenté sa chance (12e). Liverpool subit. PSG-Liverpool : 1-0.

Le point à la 10e minute : le PSG offensif d'entrée. Après deux-trois minutes d'observation, le PSG a appuyé sur l'accélérateur et s'est déjà créé plusieurs situations devant le but d'Alisson, mis à contribution sur une belle frappe en demi-volée d'Angel Di Maria (7e). Un peu plus tôt, c'est Kylian Mbappé qui avait fait parler sa vitesse, mais l'attaquant des Bleus avait trop croisé son tir (3e). À noter l'apport intéressant dans ce début de match de Thilo Kehrer, aligné au poste de latéral droit à la place habituelle de Thomas Meunier, absent pour raisons personnelles.

Le point au coup d'envoi : les Rouge et Bleu en blanc. Pour la première fois cette saison, le PSG n'arbore pas ce soir son maillot noir estampillé Ligue des champions mais son équivalent en blanc. L'entrée des joueurs s'est faite dans une belle ambiance même si le tifo du Collectif ultras Paris a mis un peu de temps à se mettre en place. C'est Edinson Cavani qui va donner le coup d'envoi.

Le point sur les compos : Mbappé et Neymar présents. Tous les deux touchés lors de leur match en sélection, Neymar (adducteurs) et Kylian Mbappé (contusion à une épaule) sont bien titulaires au coup d'envoi et le PSG comptera sur eux pour déstabiliser la solide défense des Reds, deuxième plus hermétique de Premier League. Thomas Tuchel a choisi d'évoluer en 4-2-3-1 (et non en 3-4-3 comme on aurait pu l'imaginer) avec Marquinhos et Marco Verratti en milieux défensifs. Adrien Rabiot est sur le banc. En face, Liverpool sera emmené par son redoutable trident offensif composé de Mohamed Salah, Roberto Firmino et Sadio Mané. Dejan Lovren est titulaire en défense centrale aux côtés de Virgil Van Djik.

Les compositions d'équipes : 

PSG : Buffon - Kehrer, Thiago Silva, Kimpembe, Bernat - Verratti, Marquinhos - Mbappé, Neymar, Di Maria - Cavani

Liverpool : Alisson - Gomez, Lovren, Van Djik, Robertson - Wijnaldum, Henderson, Milner - Firmino, Salah, Mané

Le point historique : se souvenir de 1997. Si le PSG s'est incliné à Anfield en septembre dernier (3-2), il a remporté la seule confrontation disputée à ce jour entre les deux équipes à Paris. C'était au printemps 1997, en demi-finales aller de la Coupe des coupes, et le résultat avait été sans appel : 3-0 pour le PSG. L'avance acquise avait été suffisante au match retour, les Rouge et Bleu s'inclinant 2-0.

Le point sur l'avant-match : victoire (presque) impérative. Les joueurs du PSG vont aborder cette rencontre avec un seul objectif en tête : la victoire. Elle seule leur permettrait d'aborder la dernière journée de la phase de groupes, le mardi 11 décembre prochain, à Belgrade, avec son destin en mains. Un nul pourrait en effet le mettre en grand danger, si jamais Naples venait à battre l'Étoile rouge à domicile. Le club italien serait alors qualifié avant son déplacement à Liverpool lors de la dernière journée. Enfin, une défaite ce soir couplée à un succès du Napoli mettrait tout simplement fin à l'aventure du PSG en Ligue des champions et ce, dès l'avant-dernière journée de la phase de groupes. Pour éviter un revers, les joueurs de Thomas Tuchel vont devoir monter en gamme par rapport à leur prestation du match aller, où ils s'étaient logiquement inclinés (3-2)

Pour Liverpool, un succès garantirait aux Reds une place en huitièmes de finale avant la réception de Naples le 11 décembre.