Ligue des champions : revivez la large victoire du PSG à Belgrade (4-1)

, modifié à
  • A
  • A
Étoile rouge de Belgrade-PSG (1280x640) Andrej ISAKOVIC / AFP
Marquinhos a inscrit le troisième but du PSG face à l'Étoile rouge de Belgrade, mardi soir. © Andrej ISAKOVIC / AFP
Partagez sur :

Le PSG n'a guère tremblé, mardi, pour venir à bout d'une faible équipe de l'Étoile rouge de Belgrade, écrasée 4-1. Les Parisiens finissent premiers de leur groupe.

L'ESSENTIEL

Le PSG a terminé le travail. Vainqueur il y a deux semaines de Liverpool (2-1), le club de la capitale s'est imposé 4-1 sur le terrain de l'Étoile rouge de Belgrade, mardi soir, scellant ainsi sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Cerise sur le gâteau, il termine également premier de son groupe et peut désormais avoir le regard fixé vers le 17 décembre, date du tirage au sort.

ÉTOILE ROUGE DE BELGRADE - PSG : 1-4

But : Gobeljic (57e); Cavani (9e), Neymar (40e), Marquinhos (74e), Mbappé (90e+2)

Le point final : le PSG en huitièmes de finale, avec la première place du groupe ! Les joueurs de Thomas Tuchel, supérieurs sur le papier et sur le terrain à leurs adversaires du soir, ont logiquement dominé l'Étoile rouge de Belgrade (4-1) et se qualifient pour les huitièmes de finale de la compétition. Mbappé a apporté un point final au festival parisien dans le temps supplémentaire, en profitant d'une passe de Neymar (90e+2). La contre-performance de Naples à Liverpool (défaite 1-0 et élimination) permet même au PSG de finir premier du groupe et d'envisager un tirage un peu moins compliqué en huitièmes de finale. 

Le point à la 85e minute : Paris sur un boulevard. Avec deux buts d'avance et cinq minutes à jouer, le PSG tient son billet pour les huitièmes de finale des deux mains. Gros "plus", le PSG devrait être premier de son groupe car, dans le même temps, Liverpool mène toujours 1-0 contre Naples.

Le point à la 80e minute : Marquinhos pour le 3-1 ! Le PSG se redonne de l'air grâce à Marquinhos (74e). Le défenseur brésilien décroise parfaitement sa tête sur un coup franc venu de la gauche de Di Maria. Dans la foulée, le PSG a eu l'occasion d'alourdir encore un peu plus la marque, mais le centre de Cavani n'a pas trouvé Mbappé (80e) et le tir de Neymar est passé au-dessus (80e). Étoile rouge de Belgrade-PSG : 1-3

Le point à la 70e minute : Paris réagit. Il a fallu quelques minutes au PSG pour digérer le but serbe. Mais voilà les Parisiens repartis à l'attaque. Kehrer a tenté sa chance des 20 mètres, sans succès. C'est ensuite Cavani (68e) qui, de la tête, a manqué la cible. 

Le point à la 60e minute : l'Étoile rouge renaît ! Contre toute attente, l'Étoile rouge de Belgrade relance la rencontre en revenant au score. Sur un long centre au deuxième poteau, Marko Gobeljic a repris le ballon de volée. Le cuir est allé se loger le long du montant gauche de Buffon, impuissant (56e). Les Parisiens avaient déjà été mis en danger deux minutes plus tôt, avec une double occasion de Ben Nabouhane et de Marko Marin (54e). Comme cela lui arrive régulièrement - ce fut le cas notamment à Naples -, le PSG a un trou d'air. Étoile rouge de Belgrade-PSG : 1-2

Le point à la 50e minute : le PSG toujours tranquille. Les Parisiens ont repris la deuxième période comme ils avaient fini la première : en dominant. Mais le centre de Thilo Kehrer n'a pas trouvé preneur (47e).

Le point à la reprise : aucun changement, toujours de l'ambiance. Les deux buts parisiens n'ont pas refroidi l'ambiance dans le Marakana. L'Étoile rouge et ses fans veulent fêter jusqu'au bout ce retour en Ligue des champions.

Le point à la pause : le PSG en toute sérénité. Jamais inquiété par une Étoile rouge de Belgrade à peine moins amorphe que lors du match aller (aucun tir cadré), le PSG atteint la mi-temps avec un avantage de deux buts, inscrits par Cavani et Neymar. La qualification pour les huitièmes de finale est en très bonne voie. Dans le même temps, Liverpool mène 1-0 face à Naples (but de Mohamed Salah) et tient lui aussi son ticket pour les huitièmes. Étoile rouge de Belgrade-PSG : 0-2 

Le point à la 40e minute : Neymar… Et de 2 ! Le PSG s'offre de l'air (si tant est qu'il en ait eu besoin). Mbappé récupère un ballon au milieu du terrain et sert immédiatement Neymar sur le côté gauche. Le Brésilien, beaucoup plus rapide que ses adversaires, déborde Filip Stojkovic, efface Milos Degenek et ajuste Borjan, qui était allé bien trop vite au sol. Le PSG mène 2-0 et entrevoit plus que jamais les huitièmes. Étoile rouge de Belgrade-PSG : 0-2 

Le point à la 30e minute : de l'intensité, mais pas d'occasions. L'intensité reste élevée sur la pelouse du Marakana, et Neymar a droit à un traitement particulier. Les occasions sont néanmoins très rares. Marco Verratti a pris sa chance dès 20 mètres, mais sa frappe était trop molle (24e).

Le point à la 20e minute : le PSG guère mis en danger. Les joueurs de Thomas Tuchel continuent de dominer tranquillement cette rencontre. Il y a bien eu cette tentative, trop enlevée, de l'attaquant comorien de l'Étoile rouge El Fardou Ben Nabouhane (13e), mais Gianluigi Buffon n'a pas été mis à contribution pour le moment. Deux minutes plus tard, Cavani a mal joué le coup dans le surface de réparation (15e).  

Le point à la 10e minute : Cavani d'entrée ! Les Parisiens, qui ont la mainmise sur ce match, ont concrétisé dès leur première occasion franche. Kylian Mbappé a pris de vitesse son vis-à-vis avant de centrer fort devant le but. Milan Borjan a été trop court et Cavani, idéalement placé, n'a eu qu'à mettre son pied droit en opposition pour ouvrir le score. Les Belgradois sont mécontents, estimant qu'une faute avait été commise au départ de l'action. Étoile rouge de Belgrade-PSG : 0-1

Le point au coup d'envoi : quelle ambiance ! Les fans serbes ont déployé un gigantesque tifo sur tout le stade, avec "1991", année de la victoire du club serbe en finale de la Coupe des clubs champions (face à l'OM), et cette banderole interrogative en bas du virage : "Looking for something ?" ("Vous cherchez quelque chose ?"). Un ton volontairement moqueur (et très scabreux) face à un adversaire en quête de son premier titre en C1.

Le point sur l'avant-match : le fan de l'Étoile rouge a de la mémoire… L'avant-match a été marqué par les messages des supporters de l'Étoile rouge. Ils ont fait référence à l'incident diplomatique qui avait marqué le centenaire de l'armistice de 1918. La Serbie, qui a payé un lourd tribut au premier conflit mondial, n'avait pas apprécié que son président ne soit pas placé dans la tribune principale lors de la commémoration sous l'Arc de triomphe, à Paris.

Le point sur les compos : Neymar présent. La star brésilienne du PSG, qui était touchée à l'adducteur droit, est bien titulaire ce soir. Ce sont les mêmes onze joueurs côté PSG qui avaient affronté et battu Liverpool il y a deux semaines, avec Gianluigi Buffon dans le but, le duo Verratti-Marquinhos au milieu et le quatuor Di Maria-Neymar-Mbappé-Cavani pour porter le danger devant les buts du gardien de l'Étoile rouge, l'international canadien Milan Borjan.

Les compositions d'équipe :

Paris-SG : Buffon - Kehrer, Thiago Silva (cap.), Kimpembe, Bernat - Di Maria, Verratti, Marquinhos, Neymar - Mbappé, Cavani
Entraîneur : Thomas Tuchel (ALL)
Étoile rouge de Belgrade : Borjan - Stojkovic (cap.), Gobelic, Degenek, Rodic - Jovancic, Causic - Ben, Marin, Simic - Pavkov
Entraîneur : Vladan Milojevic (SER)

Le point sur la qualification : le PSG en position de force. La victoire décrochée il y a deux semaines face à Liverpool a tout changé. Le PSG a désormais le beau rôle dans ce groupe C, l'un des plus indécis de cette première phase. Il lui suffit de l'emporter pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Mais ce n'est pas le seul cas de figure qui enverrait les Rouge et Bleu dans le Top 16, en fonction du résultat de l'autre match entre Liverpool et Naples, qui a lieu en même temps.

En résumé, le PSG sera qualifié pour les huitièmes de finale si…

  • Il gagne
  • Il fait match nul et Liverpool bat Naples 1-0, 2-1, 3-2 ou par au moins deux buts d'écart
  • Il perd et que Liverpool ne gagne pas

Le point sur l'avant-match : tensions en tous genres. Malmené comme rarement durant cette campagne européenne, le PSG est en position de force à l'heure d'aborder la dernière journée de cette phase de groupes de la Ligue des champions. Un nul doit logiquement lui suffire pour se qualifier. Mais l'Étoile rouge de Belgrade, rossée au match aller (1-6), aura sans doute à cœur de se… racheter, alors que des soupçons de match arrangé ont également accompagné cette déculotté.

La tension ne devrait pas être que sur le terrain, car, à l'issue de la démonstration parisienne à l'aller, quelques supporters parisiens étaient allés faire le coup de poing avec leurs homologues serbes aux abords du Parc des Princes. Ce qui a poussé l'ambassade de France à Belgrade à lancer un appel à la prudence à tous les ressortissants français avant le match. Neuf ans après, personne n'a oublié le drame qui avait accompagné le déplacement du Toulouse FC à Belgrade pour y affronter le Partizan. L'un de ses supporters, Brice Taton, avait été sauvagement assassiné.

Cinq cents fans du PSG sont attendus ce soir et, selon notre envoyé spécial sur place, le dispositif de sécurité autour et dans le stade Marakana est imposant.