Dupuy titulaire, Chabal sur le banc

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Attendue, la première sélection de Julien Dupuy en équipe de France a été confirmée mardi pour le premier des deux test-matches des Bleus face aux All-Blacks samedi, à Dunedin. Le Tiger de Leicester composera avec François Trinh-Duc la 12e charnière de l'ère Lièvremont, tandis qu'une paire inédite au centre associera Damien Traille à Mathieu Bastareaud. Le banc également pour Sébastien Chabal, qui s'efface devant Pascal Papé en 2e ligne.

Attendue, la première sélection de Julien Dupuy en équipe de France a été confirmée mardi pour le premier des deux test-matches des Bleus face aux All-Blacks samedi, à Dunedin. Le Tiger de Leicester composera avec François Trinh-Duc la 12e charnière de l'ère Lièvremont, tandis qu'une paire inédite au centre associera Damien Traille, préféré à Yannick Jauzion, à Mathieu Bastareaud. Le banc également pour Sébastien Chabal, qui s'efface devant Pascal Papé en 2e ligne. C'est contraint et forcé, notamment en raison de nombreuses blessures, que Graham Henry, le sélectionneur néo-zélandais, alignera samedi, au Carisbrook de Dunedin, une équipe renouvelée (lire aussi: Des Blacks new look. Marc Lièvremont, lui, peut bien avoir à sa disposition ses meilleurs éléments à l'occasion de cette tournée dans l'hémisphère sud, le sélectionneur tricolore a choisi d'innover pour cette première des deux levées au programme des Bleus face aux All Blacks. La première titularisation de Julien Dupuy, convoqué pour la première fois, était attendue, le champion d'Angleterre et finaliste de la Coupe d'Europe aura bien sa chance.Sa responsabilité sera double puisque le Tiger de Leicester aura également la charge du buteur et devra mettre en musique la partition de cette équipe de France au côté du Montpelliérain François Trinh-Duc. Les deux joueurs composeront ainsi la douzième charnière de l'ère Lièvremont en seulement seize matches. Du neuf à la charnière donc, mais aussi au centre de l'attaque tricolore puisque Yannick Jauzion, et c'est forcément un évènement, ne débutera pas la rencontre. Titulaire lors des huit derniers matches du XV de France, le Toulousain, critiqué lors du dernier Tournoi, laisse sa place de premier centre à Damien Traille là encore appelé à composer une paire inédite au côté du Parisien Mathieu Bastareaud.Jauzion et... Chabal sur le banc La ligne de trois-quarts est complétée aux ailes par un retour attendu, celui d'un Vincent Clerc qui n'avait plus enfilé le maillot bleu depuis dix-huit mois et une défaite dans le Tournoi face au pays de Galles. Sa rupture des ligaments croisés du genou gauche derrière lui, le Toulousain attend son heure avec impatience. C'est aussi vrai pour un Cédric Heymans, son pendant à droite, forcément revanchard après sa mise à l'écart en tribunes lors de la demi-finale de Top 14 perdue par le Stade Toulousain face à Clermont. Maxime Médard, troisième larron rouge et noir, a lui rendez-vous au poste d'arrière.Respectant la règle selon laquelle les huit derniers arrivants, dont les finalistes du Top 14 (Guirado, Mas, Chouly, Mermoz, Domingo, Puricelli, Arias et Fritz) ne seraient pas sollicités pour composer l'équipe de départ lors de ce premier match, le sélectionneur a construit son pack sa grande marge de manoeuvre. Ainsi, c'est une troisième ligne Ouedraogo-Picamoles-Dusautoir, sans sauteur de métier, qui sera alignée. Sébastien Chabal, quant à lui, paye sans doute un certain manque de rythme, lui qui n'a plus joué en compétition officielle depuis le 25 avril dernier, et laissera pousser au côté de Romain Millo-Chluski, un Pascal Papé auteur lui d'une fin de saison satisfaisante avec le Stade Français.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr