Des Bleus de plus en plus consistants

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La tournée estivale a mis fin à la saison 2008-09 de l'équipe de France et par là même à celle de tous les joueurs internationaux. Place désormais aux vacances et ce n'est pas trop tôt. Surtout qu'elles s'annoncent agréables avec un sentiment du devoir accompli. Rapide bilan d'une tournée bien négociée sur le terrain.

La tournée estivale a mis fin à la saison 2008-09 de l'équipe de France et par là même à celle de tous les joueurs internationaux. Place désormais aux vacances et ce n'est pas trop tôt. Surtout qu'elles s'annoncent agréables avec un sentiment du devoir accompli. Rapide bilan d'une tournée bien négociée sur le terrain.Et maintenant, quoi en penser ? Alors que les joueurs du XV de France goûtent enfin à un repos bien mérité après une saison à rallonge, la tournée estivale s'est avérée globalement positive, sur le plan sportif du moins. Sur le plan purement comptable, il serait logique de faire la fine bouche après deux défaites (10-14 contre la Nouvelle-Zélande et 6-22 face à l'Australie) et une seule victoire (27-22 contre la Nouvelle Zélande). Dans un contexte délicat, les prestations des Français restent cependant très convaincantes.Des trois affrontements en hémisphère sud, Marc Lièvremont doit commencer à tirer des conclusions afin d'élaborer un projet de jeu clair tout en s'appuyant sur certaines valeurs sûres. A deux ans de la prochaine Coupe du Monde, le sélectionneur doit désormais avoir un peu plus de certitudes. Apparemment, ses joueurs en ont comme Pascal Papé l'a confirmé à l'AFP : "Quand on est partis de Roissy, tout le monde nous prédisait trois "branlées" et je crois qu'à l'arrivée, il n'y en a même pas la moitié d'une."Dusautoir, le fer de lanceAu grand rayon des satisfactions, on trouve ainsi des garçons comme Thierry Dusautoir. Capitaine en l'absence de Lionel Nallet, le troisième ligne toulousain a montré qu'il était devenu un rouage indéboulonnable du XV frappé du Coq. Mais l'ancien Biarrot n'est pas un cas isolé et ils sont nombreux à avoir marqué des points durant ces trois test-matches. Fabien Barcella, Romain Millo-Chluski, Maxime Médard, Fulgence Ouedraogo, Cédric Heymans ou encore Maxime Mermoz sont autant de satisfactions.A ce bilan flatteur, il faut rajouter l'inoxydable Damien Traille. A un degré moindre, Julien Dupuy, William Servat, Damien Chouly, Nicolas Mas, Guilhem Guirado et Vincent Clerc ont tous tenu la route. Bien sûr le cas Mathieu Bastareaud est venu ternir la belle impression générale mais nul doute que la mobilisation sera générale dans les deux années à venir. Le sprint vers la prochaine Coupe du Monde est lancé et il n'y aura pas de place pour tout le monde dans le navire tricolore.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr