Chouly: "Emmagasiner de la confiance"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le choc de la 24e journée du Top 14, samedi, s'annonce déjà savoureux entre Perpignan, fraichement leader, et Clermont, actuellement en forme. Damien Chouly, le 3e ligne centre catalan, s'est confié sur l'antenne d'Europe 1 Sport avant d'affronter les Jaunards à Aimé Giral.

Le choc de la 24e journée du Top 14, samedi, s'annonce déjà savoureux entre Perpignan, fraichement leader, et Clermont, actuellement en forme. Damien Chouly, le 3e ligne centre catalan s'est confié sur l'antenne d'Europe 1 Sport avant d'affronter les Jaunards à Aimé Giral.Perpignan l'attend depuis 54 ans ! Il s'agit bien sûr du Bouclier de Brennus que l'Usap n'a plus remporté depuis 1955. Une période de disette qui commence à désespérer les plus fervents supporters de la cité catalane. Le bout du tunnel serait-il pour cette année ?A trois journées de la fin de la phase régulière de la saison, les hommes de Jacques Brunel sont installés dans le fauteuil de leader et comptent bien aller au bout. C'est pourquoi l'affiche de la 24e levée, qui voit Clermont se rendre à Aimé Giral, permettra aux troupes sang et or de passer au révélateur. Damien Chouly s'est exprimé sur les ondes d'Europe 1 Sport avant le choc.Pour le 3e ligne centre, ce nouveau statut de leader n'a pas d'importance : "Cela ne change rien, même si on est leader, on a encore beaucoup de travail surtout pour la réception de Clermont qui revient en forme." L'ancien joueur de Brive se montre tout de même satisfait de la qualification pour les demi-finales obtenue à Biarritz malgré la défaite (10-12), "Contre le BO, c'était un jour sans. On a vu les causes de ce revers à la vidéo, on sait qu'on est passé à côté en conquête. On doit se remettre en cause en touche et en mêlée ce week-end pour battre Clermont. On a décroché la qualification, ce sera donc un match sans enjeu comptable mais important pour se mettre en confiance.""On sent que la phase finale approche"Dans l'optique de cet affrontement contre les Jaunards, Chouly reste confiant : "Non, on n'a pas peur, c'est un bon moyen de se tester. On les voit performants mais si on veut aller au bout cette année, il faudra passer par là." Le Limousin d'origine livre également son sentiment avant la rencontre : "On s'attend à une opposition très rude, on les connait. Ce sera un match engagé avec beaucoup de rythme. La conquête, c'est la base de ce sport. Sans ballon, on ne peut pas gagner. A nous de retourner aux bases et d'être concentrés."S'il ne cache pas son ambition de revenir en bleu après deux capes internationales, "Cela fait partie de mes objectifs personnels. J'étais un peu déçu de ne pas avoir été appelé pour le Tournoi mais ce n'est que partie remise et je travaille pour ça", Chouly nourrit également de grands projets avec son club : "Il reste trois matches, on sent que la phase finale approche, que le public commence à pousser derrière. Si on veut emmagasiner de la confiance, il faudra gagner contre l'ASM."Qu'on se le dise, les joueurs du Castillet sont déterminés, "Les quatres équipes qualifiées sont motivées et veulent le Bouclier. Le scénario, c'est de gagner la demi-finale et la finale pour être champion", prévient le 3e ligne. Les 20 000 supporters qui seront massés à Aimé Giral pour l'affrontement, à guichets fermés, contre Clermont ne demandent sans doute que ça.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr