Chabal dans le quinze de départ

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Marc Lièvremont a communiqué mardi soir l'équipe qui affrontera la Nouvelle-Zélande samedi à Wellington. Le sélectionneur tricolore a opéré à trois changements par rapport à l'équipe victorieuse des All-Blacks la semaine dernière à Dunedin (27-22). Le pilier Sylvain Marconnet et le centre Mathieu Bastareaud laissent leur place aux Perpignanais Nicolas Mas et Maxime Mermoz. Sébastien Chabal retrouve également une place de titulaire en 2e ligne aux dépens de Pascal Papé.

Marc Lièvremont a communiqué mardi soir l'équipe qui affrontera la Nouvelle-Zélande samedi à Wellington. Le sélectionneur tricolore a opéré à trois changements par rapport à l'équipe victorieuse des All-Blacks la semaine dernière à Dunedin (27-22). Le pilier Sylvain Marconnet et le centre Mathieu Bastareaud laissent leur place aux Perpignanais Nicolas Mas et Maxime Mermoz. Sébastien Chabal retrouve également une place de titulaire en 2e ligne aux dépens de Pascal Papé. Vainqueurs la semaine dernière dans la "Maison de la douleur" à Dunedin (27-22), les Bleus aligneront une équipe légèrement retouchée pour la revanche, samedi à Wellington. Marc Lièvremont a en effet décidé d'opérer trois changements, dont deux sur le pack d'avants, pourtant si performant au Carisbrook. Ainsi, le pilier droit Sylvain Marconnet laisse sa place à Nicolas Mas, un choix qui s'explique par des soucis de récupération du Parisien, qui, à 33 ans, est le doyen de l'équipe de France. Le capitaine perpignanais prend donc logiquement sa place et poussera aux côté de William Servat et Fabien Barcella.La plus grosse surprise vient de la présence derrière eux de Sébastien Chabal en deuxième-ligne. Pascal Papé, pourtant très à l'aise à Dunedin, prendra même place en tribunes puisque c'est Rémy Martin qui a été désigné remplaçant à un poste ou les entraîneurs veulent le tester. Quant au Caveman, révélé sur ces mêmes terres il y a deux ans après deux placages désintégrant sur Chris Masoe et Ali Williams, sa titularisation surprend lorsque l'on connaît ses qualités d'impact player. Marc Lièvremont en a décidé autrement puisqu'il estime que le grand barbu est meilleur lorsqu'il est aligné dès le coup d'envoi. Enfin, le dernier changement était le plus attendu. Il s'agit de la titularisation de Maxime Mermoz, associé à Damien Traille au centre. Si le niveau actuel de l'ancien Toulousain avec l'USAP est difficilement contestable, la sortie du XV de Mathieu Bastareaud peut étonner tant l'impact physique du Parisien peut être important dans un match où les Blacks vont mettre une pression d'enfer pour laver l'affront de Dunedin.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr