Bien jeune Australie

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Avec trois défaites en trois matches après celle concédée face aux Blacks le week-end dernier, les Wallabies ont perdu toute chance de remporter le Tri-Nations. Samedi, la jeunesse australienne tentera tout de même de venir à bout de l'Afrique du Sud.

Avec trois défaites en trois matches après celle concédée face aux Blacks le week-end dernier, les Wallabies ont perdu toute chance de remporter le Tri-Nations. Samedi, la jeunesse australienne tentera tout de même de venir à bout de l'Afrique du Sud.Tombée sous la botte du revenant Dan Carter samedi dernier à Sydney (18-19), l'Australie n'a plus que ses yeux pour pleurer après trois journées pour autant de défaites concédées dans ce Tri Nations. Sauf miracle, l'espoir de voir les Wallabies revenir au sommet de la hiérarchie s'est envolé au stade olympique et Robbie Deans ne peut que déplorer l'évident constat d'échec. Pourtant, par-delà ce zéro pointé, l'Australie n'a pas démérité. Simplement, pourra-t-on reprocher à Stirling Mortlock et à ses troupes d'avoir été trop tendres face aux champions du monde sud-africains en pleine confiance et vainqueurs de la première opposition entre les deux équipes sans l'ombre d'un doute (29-17) et surtout face à un voisin néo-zélandais, annoncé en retrait et contre lequel les Australiens restent désormais sur cinq défaites en six matches depuis que Deans a été nommé. Les jeunes pousses australiennes, à l'image des Turner, Barnes, Brown, Horwill, jusqu'à l'arrière prodige O'Connor, sont autant de promesses sur le long chemin qui mène à la Coupe du monde 2011 que Deans a pris parti de présenter au feu sans attendre.Deans: "Nous ne sommes pas loin, mais ce n'est pas encore ça..." A Sydney, Giteau et ses coéquipiers, privés de Mortlock, blessé, affichaient au coup d'envoi une moyenne d'âge à peine supérieure à 25 ans et menaient encore de neuf points à mi-parcours (12-3) avant de céder sur la distance. L'ancien coach des Crusaders mesure mieux que quiconque le déficit en termes de vécu de ses jeunes joueurs face à un adversaire sud-africain, avec lequel il a toutes les raisons de craindre les retrouvailles samedi, à Perth.Face aux Boks il y a deux semaines au Cap, comme face aux Blacks, les Wallabies auront mené au tableau d'affichage le temps pour d'inscrire après quatre-vingt dix secondes de jeu le premier de ses deux essais par Ashley-Cooper. La jeunesse australienne, aussi talentueuse soit-elle, supporte encore mal la comparaison avec les vieux briscards sud-africains en route vers leur premier titre dans le Tri Nations depuis 2004.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr