Vendée : L214 montre "la vie misérable" d'un élevage de poulets dans une nouvelle vidéo choc

  • A
  • A
Perpétuellement exposés à la lumière, certains poulets grossissent trop vite et ne tiennent plus debout. © Capture d'écran
Partagez sur :

L'association, qui milite pour le bien-être animal, a diffusé une vidéo mercredi tournée dans une exploitation de Vendée qui montre le court cycle de vie d'un élevage de poulet.

Dans une dernière vidéo publiée mercredi, l'association L214, qui dénonce régulièrement la maltraitance animale, montre la "vie misérable" d'un élevage de poulets vendéens. Les images, tournées en avril et mai 2017, montrent la croissance express et le court cycle de vie des poulets, destinés à être abattus pour le volailler Doux, explique Le Dauphiné Libéré

Des poulets "nourris pour produire un maximum de chair". Ces animaux "grandissent quatre fois plus rapidement qu'en 1950", déplore Brigitte Gothière, porte-parole et cofondatrice de L214. En cause : la sélection génétique et la nourriture hyperprotéinée. La vidéo ajoute que les poulets sont "nourris pour produire un maximum de chair, le plus vite possible". 

"Ils ne tiennent plus sur leurs pattes". Perpétuellement exposés à la lumière, certains poulets, qui grossissent trop vite, ne tiennent plus debout, rapporte L'Express. "Leur organisme ne peut pas suivre", poursuit la vidéo. "Beaucoup sont atteints de problème cardiaque ou pulmonaires et n'arrivent pas à tenir sur leurs pattes". Les poulets sont abattus vers leur 35è jour. Ceux qui ont survécu sont tués à la chaîné, précise L'Express

>> La vidéo de L214 (attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité)

Doux "prend acte" de la vidéo. Dans un communiqué publié son site, le volailler Doux a indiqué "prendre acte" de cette vidéo. Le groupe explique que les images "ne reflètent en aucune façon les pratiques d'élevage définies par Doux" et annonce lancer une enquête interne.