Un ouvrage très rare d'Isaac Newton découvert à la bibliothèque d'Ajaccio

  • A
  • A
Le livre a été découvert à la bilbiothèque d'Ajaccio.
Le livre a été découvert à la bilbiothèque d'Ajaccio. © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :
Un ouvrage très rare d'Isaac Newton a été découvert à la bibliothèque d'Ajaccio. Imprimé en 1686, il n'en existe que 80 exemplaires dans le monde, dont l'un s'était vendu 3,7 millions de dollars lors d'une vente aux enchères chez Christie's il y a quelques années. 

Un ouvrage très rare d'Isaac Newton imprimé en 1686, Philosophiae naturalis principia mathematica (Principes mathématiques de la philosophie naturelle), a été découvert au sein de la bibliothèque patrimoniale d'Ajaccio, a affirmé Vannina Schirinsky-Schikhmatoff, chargée de mission conservation et restauration.

"En faisant des recherches, je me suis rendue compte que c'est un ouvrage que l'on s'arrache. Il y a 400 exemplaires en anglais et 80 en latin. L'édition en latin s'est vendu à 3,7 millions de dollars lors d'une vente aux enchères organisée par Christie's il y a quelques années et c'est bien cette édition qui se trouve à la bibliothèque d'Ajaccio", a affirmé la conservatrice.

"Ce livre date du vivant d'Isaac Newton"

"Alors que je faisais des recherches sur un listing concernant le fonds Lucien Bonaparte j'ai vu qu'il y avait un Newton. C'est la date qui m'a interpellée, ce livre datant du vivant d'Isaac Newton. En cherchant bien, j'ai donc trouvé le Graal dans la salle patrimoniale, perdu dans les hauteurs, caché. L'extérieur est un peu abîmé mais l'intérieur est en excellent état. Cette oeuvre est la pierre angulaire des mathématiques modernes", a-t-elle poursuivi.

Une bibliothèque à "rayonnement national"

Vannina Schirinsky-Schikhmatoff était déjà à l'origine de la découverte de "Thesaurus Hyeroglyphicorum", un traité d'égyptologie datant de 1610, soit 200 ans avant le décryptage des hiéroglyphes par Champollion, dans la réserve de la bibliothèque patrimoniale. Ces découvertes donnent à la bibliothèque ajaccienne, "un rayonnement national" selon la conservatrice, qui avait annoncé à la mi-février son prochain départ de la bibliothèque sur fond de conflit avec la mairie sur la conservation des ouvrages et du lieu.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP