Tempête Eleanor : 22 départements placés en vigilance orange

, modifié à
  • A
  • A
tempête eleanor, vagues submersion, nord crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP - 1280
La quasi-totalité de la façade ouest de la France est placée en vigilance orange vagues submersion. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :
La tempête Eleanor est attendue dans le sud de la France jeudi et 22 départements ont été placés en vigilance orange pour des risques divers.

Alors que la tempête Eleanor est déjà passée sur le nord-est de la France, elle se dirige désormais vers le sud du pays. Vingt-et-un départements ont été placés en vigilance orange vents violents, inondations, avalanches ou vagues submersion, annonce Météo-France dans son bulletin de 4h07. La fin de l'événement est prévu vendredi à 6 heures.

Vingt-deux départements concernés. Les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, la Charente-Maritime, les Côtes-d'Armor, le Finistère, la Gironde, l'Ille-et-Vilaine, l'Isère, les Landes, la Manche, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Atlantiques, la Savoie, la Haute-Savoie, la Seine-Maritime, la Somme, le Var et la Vendée sont placés en vigilance orange pour des risques divers. 

orange

Source : Météo-France

Des risques de submersion sur toute la côte. Une grande partie de la côte ouest de la France est placée en vigilance orange vagues submersion en raison de forts coefficients de marée (106 le matin et 104 l'après-midi) et d'un vent encore puissant. "La persistance des conditions dépressionnaires, du vent et des vagues provoque une forte surélévation du niveau de la mer", explique Météo-France dans son bulletin. Des zones habituellement protégées pourraient même être submergées.

Quatre départements en vigilance pour des avalanches. Les massifs du Mont-Blanc, du Beaufortin, de la Vanoise, de la Haute Tarentaise, de la Haute Maurienne, du Thabor, du Pelvoux et du Champsaur ont été placés en alerte de niveau 5 à cause des fortes accumulations de neige et d'un redoux qui fragilise le manteau neigeux dans quatre départements (Haute-Savoie, Savoie, Isère et Hautes-Alpes). De grosses avalanches pourraient se produire dans la matinée. "On a tout le cocktail pour avoir des avalanches, des glissements de terrains et des crues", a estimé un pompier de Haute-Savoie. Des coulées ont déjà isolé le village de La Grave dans les Hautes-Alpes.

À Chamonix, à Avoriaz ou encore à Val-d'Isère, de même qu'en Suisse, la plupart des domaines skiables des Alpes du Nord sont restés fermés mercredi. "L'objectif est de mettre tout le monde en sécurité, les clients comme les personnels, et de préserver le matériel", a expliqué mercredi à l'AFP le président de la section Savoie de Domaines skiables de France, David Ponson. Des rafales ont atteint 250 km/h aux Arcs 2000 et "couplées à la pluie, cela fait pas mal de dégâts", a-t-il souligné.

De fortes pluies et des crues. Des précipitations soutenues continueront toute la journée de jeudi sur les Alpes. La limite pluie-neige s'est abaissée à 800-1.000 mètres d'altitude au cours de la nuit mais remontera à 2.200 dans la matinée et s'y maintiendra. Des cumuls de 70 à 80 mm de précipitations sont attendus jeudi et jusqu'à 130 mm localement, précise le prévisionniste. La Gironde, la Seine-Maritime, l'Eure et la Franche-Comté sont placés en vigilance orange pour des risques de crues.

Des foyers toujours privés d'électricité. 

Par ailleurs, 15.000 foyers restaient privés d'électricité en France métropolitaine, dont 7.000 en Alsace et en Franche-Comté, selon un bilan d'Enedis à 12h30. En Corse, il n'y a plus que 1.644 foyers sans courant. L'île a par ailleurs été frappée par des incendies "d'une intensité exceptionnelle en plein hiver" selon la préfecture, en raison d'un cocktail vents violents et sols secs. En fin d'après-midi, ils étaient maîtrisés, bien que toujours actifs en Haute-Corse, à Sant'Andrea di Cotone (1.000 hectares) et Chiatra (650 ha). Plus de 300 personnels sont toujours engagés sur le terrain, appuyés par 3 Canadair.