35% des Français prêts à faire des efforts pour la transition écologique

, modifié à
  • A
  • A
35% des Français se disent prêts à faire des efforts pour la transition écologique, selon un sondage. 1:22
35% des Français se disent prêts à faire des efforts pour la transition écologique, selon un sondage. © Markusspiske/Pixabay
Partagez sur :
D'après un sondage BVA exclusif pour le Nexans Climate Day, un Français sur trois est prêt à consacrer une partie de son pouvoir d'achat pour investir dans des produits verts. Les cadres seraient les plus enclins à ce sacrifice, juste devant les moins de 35 ans. 

L'environnement a beau être la préoccupation principale d'une majorité de Français, ils ne sont pas tous prêts à traduire cette volonté en acte. C'est en tout cas le principal enseignement d'un sondage BVA exclusif pour le Nexans Climate Day, qui se tient ce mardi à l'hippodrome de Longchamps, et qu'Europe 1 a pu consulter. Dans le détail, un Français sur trois se dit prêt à consacrer un peu de son budget pour lutter contre le réchauffement climatique. Ce "un peu" signifie concrètement 1% à 5% de ce qui reste une fois toutes les factures honorées.

Payer plus cher pour des services ou des produits verts

Les Français ne veulent pas consentir à cet investissement sous la forme d'une taxe, mais en choisissant eux-mêmes des vêtements ou des services plus respectueux de l'environnement. C'est d'ailleurs ce que font déjà Thierry Antoine et son épouse, parents de trois enfants : "Dans notre famille, on a décidé de passer à l'énergie renouvelable", témoigne-t-il au micro d'Europe 1. Et s'il reconnaît que sa facture a augmenté de 10%, il a "l'impression de participer à un monde qui se transforme, un peu moins polluant et plus respectueux de l'environnement".

Mais leur action ne s'arrête pas à l'interrupteur : ils ont aussi sélectionné leur banque, leurs placements financiers et leurs contrats d'assurance en fonction de leur impact sur l'environnement.

Les cadres plus enclins à ce sacrifice

Selon le sondage réalisé par BVA, les cadres sont les plus enclins à accepter une baisse de leur revenu disponible pour l'environnement (52%), juste devant les moins de 35 ans (47%). À l'inverse, les plus réticents sont ceux dont les revenus sont les plus fragiles : les employés et les ouvriers. Mais 25% d'entre eux se disent tout de même prêts à passer le cap. 

Un Français sur deux songe à acheter une voiture électrique

Parmi les autres résultats de ce sondage, on découvre qu'un Français sur deux déclare envisager l'acquisition future d'une voiture électrique. Plus généralement, 85% des sondés sont favorables à l'installation de champs de panneaux solaires en France, 78% pour les éoliennes au large des côtes françaises et 66% pour les éoliennes terrestres.

Europe 1
Par Virginie Salmen, édité par Ugo Pascolo