Six évasions en six jours : "un chiffre à sérieusement relativiser", selon la Chancellerie

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Sur Europe 1, Youssef Badr, le porte-parole du ministère de la Justice, a tenu à nuancer le nombre record d'évasions de détenus ayant eu lieu ces derniers jours.
RÉACTION

C'est un record en France. Six détenus se sont évadés lors des six derniers jours. Une loi des séries que n'explique pas la Chancellerie.

Une série débutée jeudi dernier

Jeudi dernier, un détenu a réussi à prendre la fuite lors de son transfert au tribunal d'Alès, alors qu'il demandait à se rendre aux toilettes. Lundi, à Béthunes, dans le Pas-de-Calais, un autre avait profité d'une consultation médicale pour se faire la malle, avant qu'un autre prisonnier, hospitalisé, ne l'imite quelques heures plus tard. Le lendemain, deux autres détenus hospitalisés s'étaient évadés ensemble. Mercredi, un dernier s'est échappé lors d'un transfert à l'hôpital alors qu'il était en attente d'un jugement en cour d'assises pour violences sur conjoint, à Saint-Quentin-Fallavier, dans l'Isère.

"L'administration pénitentiaire assure la sécurité dans les unités hospitalières créées spécifiquement dans chaque grande région. Les évasions qui ont eu lieu cette semaine n'étaient pas dans ces unités-là", précise au micro d'Europe 1 Youssef Badr, le porte-parole du ministère de la Justice.

 

"Le risque zéro n'existe pas"

Selon lui, "il faut sérieusement relativiser" ce record. "Chaque jour, il y a un peu moins de 300 extractions judiciaires qui sont réalisées par les surveillants pénitentiaires. Le risque zéro n'existant pas, ce sont donc forcément des choses qui finissent par arriver à un moment donné", souligne Youssef Badr.

En comparaison, seules dix évasions avaient été recensées sur toute l'année 2018.

Europe 1
Par Yasmina Kattou et Thibauld Mathieu