Sidaction 2021 : "Le Sida existe toujours", alerte Line Renaud

, modifié à
  • A
  • A
Line Renaud 2:27
Sidaction 2021 : "Le Sida existe toujours", alerte Line Renaud © AFP
Partagez sur :
Le Sidaction a débuté vendredi et se déroule jusqu'à dimanche. L'occasion de sensibiliser et de mobiliser autour de la recherche et de la lutte contre le VIH, qui continue de tuer et de contaminer des millions de personnes dans le monde. "Le Sida existe toujours", alerte Line Renaud sur Europe 1. 
INTERVIEW

"Le sida existe toujours". La campagne du Sidaction s'est ouverte vendredi avec un objectif : récolter des dons afin de financer la recherche contre le VIH, reléguée au second plan en raison de l'épidémie de Covid-19. Le virus continue pourtant de se propager et de tuer des millions de personnes dans le monde. Engagée dans la lutte contre le VIH et le Sida depuis 35 ans, Line Renaud rappelle sur Europe 1 que pour le sida, "il n'y a toujours pas de vaccin".

Première cause de mortalité chez les femmes de 15 à 49 ans

"Le sida existe toujours. Il y a tellement de millions de morts par an", souligne la chanteuse et actrice française. "Dix-sept millions de personnes sont contaminées dans le monde. C'est la première cause de mortalité chez les femmes de 15 à 49 ans, la première cause de mortalité chez les jeunes de 10 à 19 ans."

Et cette année plus encore, l'argent récolté sera essentiel pour aider la recherche, perturbée par la pandémie de Covid-19. Plus généralement, c'est la lutte contre le VIH qui a été mise en péril ces derniers mois. "Le Covid a été très embêtant", confie Line Renaud. Les actions de prévention des associations ont été perturbées. Plus grave encore, le nombre de tests de dépistage du virus a chuté. "C'est important, le dépistage", rappelle l'actrice. "On se fait dépister, on est soigné et on ne transmet plus le virus."

Une soirée hommage

A l'occasion du week-end du Sidaction, France 2 diffuse samedi à 21 heures une soirée hommage à Line Renaud, "Merci Line", figure de la lutte contre le VIH et le Sida depuis plus de trente ans. Une soirée "inoubliable" pour l'actrice.

"C'est une soirée qui m'a touchée énormément et qui touchera certainement le public", confie-t-elle. "Je me suis préparée comme d'habitude sur le Sidaction et quand je suis arrivée, Olivier Mine m'a dit : 'Line, aujourd'hui, ce sont les artistes qui vont vous remercier d'avoir pris cette cause il y a trente-cinq ans.'" Les dons sont possibles jusqu'à dimanche en appelant le 110 ou en se rendant sur internet

Le président de la République appelle à la mobilisation

Emmanuel Macron a appelé samedi à ne pas laisser le Sida "reprendre du terrain" en invitant à la mobilisation pour le Sidaction, au moment où l'épidémie de Covid-19 "relègue d'autres pathologies dans l'ombre et le silence". Il a a ainsi déploré "une chute alarmante des dépistages du VIH" en raison de la pandémie. En France, en octobre, 650.000 tests de moins que ce qui était prévu à ce stade ont été réalisés, "et certains pays ont eu jusqu'à 50% de dépistages en moins", selon la directrice générale de Sidaction, Florence Thune.

Emmanuel Macron souligne que "contre le Sida, il y a aussi des gestes barrières. Un surtout: le préservatif", rappelant que, face à cet "ennemi invisible", "nous n'avons toujours pas de vaccin et les thérapies restent lourdes". "Nous avons besoin de votre élan, de votre aide pour financer la recherche, les programmes de prévention et d'accompagnement des malades", insiste le chef de l'Etat, ajoutant que la France est "le deuxième contributeur au Fonds mondial contre le Sida, la tuberculose et le paludisme".

Europe 1
Par Mathilde Durand avec AFP