Sidaction : 33% des jeunes estiment être mal informés sur le VIH

  • A
  • A
Le sidaction se déroule du 26 au 28 mars. 1:34
Le sidaction se déroule du 26 au 28 mars. © capture d'écran de la campagne 2017
Partagez sur :
À l'occasion du lancement du week-end de dons du Sidaction, les 26, 27 et 28 mars, un sondage réalisé pour l'association révèle que la désinformation gagne du terrain chez les jeunes à propos du sida. Un quart des 15-24 ans pensent ainsi, à tort, que l'on peut se contaminer en embrassant une personne séropositive. 

Un nouveau week-end de dons et un slogan : "La lutte contre le VIH ne peut pas attendre." Après son annulation l'an dernier à cause de la crise sanitaire, le Sidaction fait son retour ces 26, 27 et 28 mars. Trois jours de collecte, mais également de mobilisation et d’informations sur la lutte contre le sida. Car selon un sondage Ifop et Bilendi pour l'association Sidaction, les fausses informations circulent de plus en plus au sujet du VIH. Plus de 40 ans après la découverte du virus, un quart des 15-24 ans pensent, à tort, que l'on peut se contaminer en embrassant une personne séropositive. 

Des jeunes de moins en moins bien informés

Tandis que 13% des personnes interrogées pensent qu'on peut savoir si une personne est séropositive rien qu'en l'observant, 33% des jeunes interrogés estiment être mal informés sur le sida, soit 22 points de plus qu'en 2009. Et ce manque d'informations a des conséquences : les jeunes ne se sentent pas forcément à risque alors que seulement un tiers d'entre eux déclarent avoir utilisé un préservatif lors d'un rapport sexuel.

"Ça m'est arrivé d'avoir un coup d'un soir et de ne pas mettre de préservatif", confirme une jeune femme interrogée par Europe 1. "D'ailleurs, je l'ai regretté tout de suite après." "C'est vrai qu'on a l'impression que l'on ne risque rien, je ne connais personne de mon âge, de ma génération, qui a quelque chose comme ça", lance un autre. Et si 41% des jeunes pensent qu'il y a moins de contaminations dans leur tranche d'âge, la réalité est tout autre. En 2019, les 15-24 représentaient toujours 13% des nouvelles contaminations, un chiffre stable. 

Au total, 173.000 personnes vivent avec le VIH en France et 24.000 ignorent encore leur séropositivité. Mais ces chiffres sont peut-être sous-estimés, puisqu'en 2020 la crise sanitaire du coronavirus a fait baisser le nombre de dépistages de 10%. 

Comment faire un don au Sidaction ?

Si vous souhaitez faire un don au Sidaction, vous pouvez appeler le 110 (gratuit) jusqu'au 7 avril inclus, vous rendre sur sidaction.org, mais aussi envoyer le mot "DON" par SMS au 92110. Cette dernière méthode vous permet de donner 5 euros. Autre possibilité, faire un don par courrier en écrivant au Sidaction. 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris.

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Ugo Pascolo