Séisme dans la Drôme et l'Ardèche : "À Montélimar, une journée traumatisante", raconte le maire

, modifié à
  • A
  • A
Au Teil, encore plus qu'à Montélimar, le séisme a traumatisé les habitants. 2:13
Au Teil, encore plus qu'à Montélimar, le séisme a traumatisé les habitants. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Le maire de Montélimar Franck Reynier revient mardi, au micro d'Europe 1, sur le séisme survenu lundi dans la Drôme et l'Ardèche, d'une magnitude de 5,4. Pour l'édile, cet événement "exceptionnel" et "inattendu" a contribué à créer une "situation très lourde" pour l'équipe municipale et les administrés.
INTERVIEW

"Une journée traumatisante." C'est ainsi que Franck Reynier résume mardi matin au micro d'Europe 1 la journée de lundi, qui a vu un séisme frapper entre autres Montélimar, dans la Drôme, ville dont il est maire. Une personne a été grièvement blessée dans sa commune, alors que la ville voisine du Teil a été durement touchée avec notamment 300 personnes invitées à ne pas rentrer chez elle en raison des fissures provoquées par ce tremblement de terre d'une magnitude de 5,4. Le bilan est de quatre blessés.

Chez les habitants, "beaucoup de surprise"

"On a vécu une journée traumatisante car c'est quelque chose d'exceptionnel, d'inattendu", raconte Franck Reynier dans la matinale de Matthieu Belliard. "Nous ne sommes pas dans une zone avec une sismicité révélée. Il y a eu beaucoup de surprise de la part des habitants et des inquiétudes, notamment sur une éventuelle réplique."

Après un séisme, le rôle d'une équipe municipale est dual, explique le maire. Ce fut d'abord "l'occasion de faire de nombreux diagnostics des bâtiments publics et d'intervenir chez des privés", avec la présence des services de secours. Mais il est aussi de "donner l'information" aux administrés, car "beaucoup d'informations circulaient" lundi, créant de fait "une situation très lourde", affirme Franck Reynier.

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec