Seine-Saint-Denis : submergée par les demandes de primes d'activité, la CAF n'accepte plus les mails

, modifié à
  • A
  • A
La CAF de Seine-Saint-Denis ne reçoit plus de mails jusqu'au 10 mars.
La CAF de Seine-Saint-Denis ne reçoit plus de mails jusqu'au 10 mars. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Face au retard accumulé dans le traitement des dossiers à cause de l'importante augmentation des demandes liées à la prime d'activité, la CAF de Seine-Saint-Denis a dû fermer temporairement sa boîte mail.

C'est l'une des conséquences de la hausse de la prime d'activité. La Caisse d'Allocations familiales de Seine-Saint-Denis a été tellement submergée de demandes qu'elle a dû fermer temporairement sa boîte mail, rapportait Le Parisien dimanche.

Plus de mail jusqu'au 10 mars. "Jusqu'au 10 mars inclus, vous ne pourrez pas nous envoyer de mails", reçoivent les allocataires qui tentent de communiquer avec la CAF de Seine-Saint-Denis depuis le 18 février. L'organisme explique qu'il va ainsi se "consacrer en priorité au traitement des dossiers" qui se sont accumulés depuis l'annonce du Premier ministre d'élargir le nombre de personne éligible à la prime d'activité. Désormais toute personne gagnant 1,5 fois le SMIC peut la demander contre 1,2 fois auparavant.

25.000 dossiers supplémentaires en deux mois. Comme dans tous les départements, le nombre de demandes a largement augmenté en Seine-Saint-Denis. "Nous avons reçu 25.000 nouveaux dossiers depuis le 1er janvier. Nous continuons à enregistrer 570 demandes quotidiennes liées à la prime d’activité", a détaillé la directeur des prestations et du service de l'organisme auprès du Parisien. Par ailleurs, cette CAF a vu le nombre d'appels qu'elle reçoit passer de 2.000 à 4.500 chaque jour.

Des dossiers en retard. Un engorgement qui a créé des retards dans le traitement des dossiers. La semaine dernière, ils traitaient ainsi les dossiers de fin décembre. En plus de cette suspension de la boîte mail, 30 personnes supplémentaires ont été recrutées pour renforcer les différents services impactés (accueil téléphonique, accueil physique et traitement des dossiers). 

De (très) nombreux allocataires. Bien que la Seine-Saint-Denis ne soit pas le département le plus impacté par cette mesure, elle compte 350.000 allocataires (pour 1,5 millions d'habitants). La CAF 93 s'attend à enregistrer 35.000 nouveaux bénéficiaires de la prime d'activité en 2019, elle en comptait 75.000 le 10 décembre dernier, précise Le Parisien.