Sécurité routière : l’année 2018 a été la moins meurtrière depuis 2013

, modifié à
  • A
  • A
Entre 2017 et 2018, la mortalité sur les routes de France métropolitaine a baissé de 5,3%. (photo d'archives)
Entre 2017 et 2018, la mortalité sur les routes de France métropolitaine a baissé de 5,3%. (photo d'archives) © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :
Selon les chiffres de la Sécurité routière, 3.488 personnes ont été tuées sur les routes de France en 2018, soit une baisse de 5,3% par rapport à 2017, et du jamais vu depuis 2013, année de référence pour les statistiques.

L'année 2018 a enregistré "le chiffre de la mortalité sur les routes le plus bas de toute l'histoire des statistiques de la sécurité routière, après quatre ans de hausse et de stagnation de la mortalité routière", rapporte mercredi la Sécurité routière

3.488 morts sur les routes en 2018 

3.488 personnes ont été tuées sur les routes de métropole et d'Outre mer l'année dernière, soit 196 décès de moins par rapport à 2017. C'est également sept décès de moins par rapport à 2013, l'année de référence prise par la Sécurité routière pour réaliser ses statistiques.

Ainsi, entre 2017 et 2018, la mortalité sur les routes de France a baissé de 5,3%. Elle est en baisse chez les automobilistes (-7%), les motocyclistes (-6%) ainsi que chez les piétons (-3%). Elle est en hausse en revanche pour les cyclomotoristes (+14%) et pour les cyclistes (+1%).

Dans son bilan, la Sécurité routière souligne qu'en 2018, 62% des accidents mortels en métropole ont eu lieu hors agglomération, "un pourcentage parmi les plus élevés d'Europe". Elle ajoute que 90% de ces accidents se déroulent sur les axes à double sens sans séparateur central, visés par l'abaissement à 80 km/h, et rappelle que la vitesse excessive est la première cause de mortalité sur les routes de France.

L'abaissement à 80 km/h en question 

Les bons résultats de l'année 2018, basés sur des données consolidées, s'expliquent notamment, selon la Sécurité routière, par l'abaissement de 90 km/h à 80 km/h de la limitation de vitesse sur 400.000 kilomètres de routes secondaires. Cette mesure, entrée en vigueur au 1er juillet, a permis de sauver 127 vies sur les six derniers mois de 2018, estime la Sécurité routière, qui regrette un "décrochage en novembre et décembre", imputé à la dégradation des radars dans le cadre de la crise des "gilets jaunes".

L'objectif annoncé par le gouvernement avec l'abaissement de la vitesse à 80 km/h était de sauver "jusqu'à 400 vies par an". Jusqu'alors inflexible, le Premier ministre Edouard Philippe a ouvert la voie mi-mai à des dérogations locales.

Le nombre de morts sur les routes en baisse de 16,9% en avril 2019. Le nombre de morts sur les routes en France métropolitaine a connu une baisse de 16,9% en avril 2019, avec 236 personnes tuées, soit 48 de moins qu'en avril 2018, a par ailleurs annoncé mercredi la Sécurité routière. Depuis le début de l'année, marquée par trois mois consécutifs de hausse, le nombre de morts reste en augmentation de 1,1%, soit onze tués de plus qu'à la même période de l'année 2018, conclue sur une baisse "historique" de la mortalité routière.